One Love Armband

Déclaration de la FIFPRO sur les brassards « One Love »

Droits de l'Homme Déclaration

Partager cette citation

Fermer
One Love Armband

La FIFPRO prend acte des déclarations de la FIFA et des fédérations belge, danoise, anglaise, allemande, néerlandaise, suisse et galloise de football concernant les joueurs portant des brassards « One Love ».

Nous sommes principalement en désaccord avec le principe selon lequel les capitaines seraient confrontés à des sanctions ayant une incidence sur leur capacité à participer à la Coupe du Monde en raison de l'action collective menée par les équipes, les fédérations et leurs dirigeants. En portant les brassards, les capitaines auraient été le vecteur de l'action collective, mais leur faire subir la menace d'une sanction est une erreur.

Nous reconnaissons qu'il existe un règlement de la Coupe du Monde de la FIFA concernant les équipements, qui a été approuvé au préalable par les fédérations participantes et qui prescrit l'utilisation de brassards de capitaine spécifiques. Néanmoins, la fin décevante de cette action coordonnée visant à exprimer le soutien à l'égalité et à l'inclusion ne doit pas décourager les joueurs d'exprimer leurs opinions.

Les joueurs et joueuses doivent avoir le droit d'exprimer leur soutien aux droits humains sur et en dehors du terrain de jeu - et nous soutiendrons ceux et celles d'entre eux qui utilisent leur propre plateforme pour le faire. Nous maintenons qu'un drapeau arc-en-ciel n'est pas une déclaration politique mais un soutien à l'égalité et donc à un droit humain universel.

Une fois de plus, les règlements du football qui sont destinés à régir une compétition ont une incidence directe sur les droits des joueurs et joueuses et ont été adoptés sans leur participation et leur accord. Nous continuerons à faire pression pour que les joueurs et joueuses soient représentés dans toutes les décisions qui affectent leurs emplois et leurs carrières.