FIFPRO Logo Web

La FIFPRO et le WLF, déçus de la décision de l’IFAB de refuser les essais de substitution temporaire en cas de commotion cérébrale

Gestion des Commotions Cérébrales Déclaration

Partager cette citation

Fermer
FIFPRO Logo Web

La FIFPRO et le forum mondial des ligues, signataires du contrat de travail mondial, sont très déçus par la décision prise aujourd’hui par l’IFAB de ne pas autoriser un essai en 2023 des remplacements temporaires en cas de suspicion de commotion cérébrale dans le football. 

Les ligues de football professionnelles et les syndicats de joueurs d’Angleterre, de France et des États-Unis ont demandé cet essai en se fondant sur l’avis de la communauté médicale selon lequel un substitut temporaire aux commotions cérébrales pourrait améliorer la santé et la sécurité des footballeurs et fournir des données d’essai significatives pour un examen ultérieur par l’IFAB.

Nous pensons qu’il est important que les ligues de football professionnel et leurs syndicats de joueurs prennent des mesures aussi importantes dans la poursuite de notre intérêt collectif à faire progresser la santé et la sécurité des joueurs tout en préservant l’intégrité des compétitions.

Avec nos membres, nous continuerons d’évaluer la situation et d’envisager nos options pour l’avenir.

À propos du contrat de travail mondial

L’accord crée un nouveau cadre de négociation international entre le forum mondial des ligues (WLF), qui représente 45 ligues nationales de football professionnel comprenant quelque 1 100 clubs, et la FIFPRO, qui représente plus de 60 000 footballeurs professionnels en tant qu’employés de l’industrie internationale du football, par le biais de 66 syndicats de joueurs en Afrique, en Amériques, en Asie, en Europe et en Océanie. 

Le contrat de travail mondial suit les principes et droits fondamentaux au travail énoncés par l’OIT dans la déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail de 1998, qui a été modifiée en 2022. Il est également conforme aux points de consensus du forum de dialogue mondial sur le travail décent dans le monde du sport de l’OIT (2020). En outre, il se réfère à la convention concernant la liberté syndicale et la protection du droit syndical de l’OIT, 1948 (no 87), et à la convention sur le droit d’organisation et de négociation collective de l’OIT, 1949 (no 98).