2.4.1. Concussion

Gestion des Commotions Cérébrales

Les commotions cérébrales peuvent représenter un risque sérieux pour les joueurs professionnels.

La FIFPRO est en première ligne pour aborder la question des commotions cérébrales. Il s'agit d'un grave problème de santé pour les joueurs, mais le secteur du football n'y est pas encore suffisamment sensibilisé. Il manque encore des protocoles de santé et de sécurité adéquats, ainsi qu'une approche de la recherche adaptée à la profession.

Ce que vous devez savoir

Les commotions cérébrales peuvent affecter sérieusement le bien-être d'un joueur

Bien qu'elles ne soient pas aussi fréquentes ou évidentes que les blessures musculaires ou osseuses, les commotions cérébrales peuvent avoir des répercussions importantes sur la santé d'un joueur à court et à long terme.

La FIFPRO encourage activement l'éducation et la réévaluation de la question

Cela inclut un programme d'éducation obligatoire avant la saison pour tous les joueurs, ainsi qu'un plaidoyer fort en faveur d'un examen des commotions cérébrales de 10 minutes (au lieu des trois actuelles) avec l'utilisation d'un remplaçant temporaire pendant cette période.

Les normes actuelles du football professionnel en matière de gestion des commotions cérébrales sont insuffisantes

Malgré les tentatives de la FIFPRO, des syndicats de joueurs et de diverses compétitions, le processus d'amélioration de ces normes par le biais de l'IFAB s'avère être un processus lent et difficile. Les organisateurs de compétitions et les régulateurs devraient fournir des cadres de protection appropriés pour les joueurs.

La FIFPRO mène une recherche pionnière

Pour fournir de meilleurs soins aux victimes de commotions cérébrales, tout en mettant en place en attendant de meilleures mesures de prévention pour protéger les joueurs.

“Il est essentiel d'améliorer la reconnaissance et la gestion des commotions cérébrales dans le football professionnel afin de protéger la santé des joueurs sur le court et le long terme. ”

— de Dr. Vincent Gouttebarge, FIFPRO Chief Medical Officer