Mayayoshida PWM

Maya Yoshida : « Il faut être physiquement solide pour tenir les déplacements »

Charge de Travail des Joueurs L'histoire du joueur
13 juin 2022
Mayayoshida PWM
  • Maya Yoshida fait partie des joueurs de haut niveau dont le profil figure sur la plateforme PWM
  • Les voyages internationaux du capitaine japonais équivalent à près de huit fois le tour de l'équateur en quatre ans
  • « Les joueurs devraient être plus écoutés », déclare le défenseur de la Sampdoria

La campagne 2021/22 a été physiquement éprouvante pour Maya Yoshida.

En tant que joueur japonais basé en Italie, le volume de trajets de Yoshida a été important au cours d'une saison bien remplie en termes de déplacements internationaux lorsque le défenseur a dû quitter la Sampdoria pour rejoindre l'équipe nationale.

D'après les données de la Plateforme de surveillance de la charge de travail des joueurs de la FIFPRO, le capitaine japonais a parcouru 127 215 kilomètres pour le compte de l'équipe nationale au cours d'une campagne riche en matchs de qualification pour la Coupe du monde.

Le joueur de 33 ans n'est pas étranger aux exigences du football international en matière de déplacements : ces quatre dernières années, il a parcouru près de huit fois le tour de l'équateur.

« Cette saison, les déplacements ont été extrêmement nombreux en raison des qualifications pour la Coupe du monde », explique Yoshida, qui a porté le brassard de capitaine lors de 10 matchs de qualification pour le Japon. « Je n'ai pas participé à l'Europa League, mais même sans ça, j'ai été surpris de voir à quel point mon volume de déplacements était élevé rien qu'avec les matchs en championnat et en équipe nationale ».

Yoshida est l'un des nombreux joueurs de haut niveau dont le profil est présenté sur la Plateforme de surveillance de la charge de travail des joueurs de la FIFPRO. Celle-ci montre que les footballeurs professionnels sont clairement en faveur de nouvelles réglementations pour faire face à la congestion croissante des matchs et à la charge des déplacements au plus haut niveau.

Maya Yoshida: JUIN 2018-JUIN 2022

  • 318,000 : distance totale parcourue en km
  • 25,000 : minutes de temps de trajet
  • 59 voyages sur plusieurs fuseaux horaires

L'enquête menée auprès de 1 055 joueurs et de 92 experts en performance montre que les deux groupes sont favorables à de nouvelles mesures qui garantiraient une pause d'une durée minimale pendant l'intersaison et limiteraient les matchs consécutifs répétés. Seuls 26 % des joueurs souhaitent maintenir les fenêtres internationales dans leur état actuel.

Mayayoshida PWM2

« Il faut être physiquement solide pour tenir les déplacements, et c'est une question à laquelle sont confrontés tous les joueurs asiatiques basés en Europe », a déclaré Yoshida, qui a également joué en Angleterre et aux Pays-Bas en club.

« Le décalage horaire est également un problème. Lorsqu'ils rentrent au Japon, les joueurs doivent jouer pour l'équipe nationale sans avoir dormi du tout, et souvent des rencontres avec beaucoup de pression, comme les qualifications pour la Coupe du monde, ce qui participe beaucoup du stress physique et mental.

« Je pense que les joueurs devraient être davantage écoutés, et j'ai du mal à comprendre que tant d'organisations n'aient pas la mentalité pour privilégier le joueur.

« Il est important que les joueurs asiatiques puissent également avoir des discussions avec la FIFA et l'UEFA sur le calendrier et les horaires ».

Rapport Flash PWM de la FIFPRO - Un Calendrier Qui Respecte La Santé Des Joueurs

Cette édition du Rapport Flash PWM de la FIFPRO se concentre sur les résultats de deux enquêtes récentes - l’Enquête mondiale sur les joueurs de la FIFPRO et l’Enquête sur l’Entraînement aux performances de la FIFPRO.

PWM Flash Report 2022 COVER