Jonathan David PWM

Jonathan David : "Les jeux sont toujours amusants, mais parfois c'est trop".

Charge de Travail des Joueurs L'histoire du joueur
25 mai 2022
Jonathan David PWM

L'attaquant canadien et Lillois Jonathan David n'en est peut-être qu'au début de sa carrière, mais il est déjà témoin des défis liés au statut de footballeur international.

David a marqué 28 buts depuis qu'il a rejoint Lille en 2020, et a fait partie de l'équipe qui a soulevé le trophée de Champion de France 2020/21. Son succès national s'est accompagné d'excellents résultats pour le Canada, pays qui a décroché sa première participation à la Coupe du monde masculine depuis 1986, tournoi qui se tiendra cette année.


L'attaquant a connu beaucoup de réussite jusqu'à présent dans sa carrière, mais en tant que joueur contraint de traverser régulièrement l'Atlantique pour disputer des rencontres, David a déjà été confronté aux problèmes de surcharge du calendrier international.

En s'adressant à l'Union nationale des footballeurs professionnels, l'UNFP, David a déclaré : « Une saison compte environ 60 matchs, et je crois que c'est beaucoup. Je n'ai que 22 ans, je ne suis pas si vieux, donc pour moi c'est plus facile de m'adapter, mais pour les joueurs plus âgés, même ceux qui ont trois ou quatre ans de plus que moi, cela peut poser beaucoup de problèmes.

« Le corps peut nous apprendre beaucoup de choses, et on doit écouter ce qu'il a à nous dire car, quand on se déplace régulièrement d'un continent à un autre, les choses peuvent être compliquées.


« Pour quelqu'un comme moi, il y a le problème du décalage horaire, et du trajet aussi, quand je joue pour le Canada. Parfois, j'arrive dans mon club le vendredi, et c'est très difficile de me préparer. Si on peut aider les joueurs à gérer ce genre de transition, je pense qu'on obtiendra de meilleurs résultats dans la durée ».

Le Canadien est l'un des nombreux joueurs qui figurent dans l'Enquête 2022 sur les joueurs et les entraîneurs de haut niveau, le dernier rapport de la FIFPRO et de Football Benchmark qui sera publié demain.

Bien que l'attaquant reconnaisse la position privilégiée qu'il occupe en tant que footballeur international, il estime que des changements doivent être apportés pour garantir de meilleures conditions aux joueurs et, en fin de compte, pour améliorer l'industrie.

« Jouer plein de matchs, c'est toujours plaisant, mais à un certain moment, ça devient trop. Surtout pour ceux qui ne vivent pas chez eux et qui ne reviennent voir leur famille qu'une ou deux fois par an.

« Je pense que c'est aux décideurs de trouver une solution qui sera bonne pour tout le monde, car on a besoin de pauses.

« Par meilleurs résultats, je ne pense pas seulement à la partie physique, mais il y a la partie mentale qui est également importante. Le fait de pouvoir voir sa famille et d'être proche de ses amis et de ses collègues peut également donner un sentiment de fraîcheur. Cela peut nous permettre d'être meilleur dans notre travail. Il faut donc trouver une solution dans le calendrier des matchs qui nous permette d'avoir ces pauses.