Laying Ceramic Tiles Troweling Mortar Onto Concrete Floor Preparation Laying White Floor Tile Min

En Écosse, les footballeurs apprennent un nouveau métier

Transition de Carrière Nouvelles
30 mars 2021
Laying Ceramic Tiles Troweling Mortar Onto Concrete Floor Preparation Laying White Floor Tile Min
La FIFPRO s'est adressée au syndicat des joueurs écossais pour encourager les joueurs à acquérir une nouvelle compétence dans la vie, qui aille au-delà du football.

La PFA Scotland donne aux joueurs la possibilité de prendre des cours pour devenir carreleur ou plâtrier-peinte. Leurs membres ont également la possibilité de devenir technicien gaz qualifié ou entraîneur personnel.

PFA Screenshot
Capture d'écran de l'offre de cours du site web la pfa en ecosse

La force motrice derrière ces cours, Chris Higgins, Responsable du développement des joueurs à la PFA Scotland. La FIFPRO s'est entretenue avec lui au sujet de cette initiative.

Comment ces cours professionnels ont-ils vu le jour ?
Certains joueurs préfèrent étudier à l'université, tandis que d'autres sont simplement intéressés par quelque chose de plus pratique qui leur permette de gagner un peu d'argent. Chaque personne est différente et a sa propre vision de la vie. C'est ce qui rend mon travail passionnant.

Comment les joueurs les mettent-ils en pratique ?
Une fois que les joueurs se sont lancés dans la préparation de leur avenir, ils aiment ça et continuent sur leur lancée. C'est juste la première étape qui est la plus difficile. Les joueurs que je vois et qui se lancent dans la préparation de leur carrière après le sport, ils prennent aussi plus de plaisir à jouer au football.

Vidéo de témoignage du joueur, Ross Meechan (Forfar)

Pourquoi est-il si difficile de faire ce premier pas ?
C'est probablement parce que tout ce qu'ils veulent faire depuis qu'ils sont petits, c'est jouer au foot. En sortant de l'école, ils n'ont que ça à la bouche. Se perfectionner pour avoir la meilleure carrière possible. Ils ont peur qu'un cours ne les empêche de se concentrer sur leur objectif ou d'être bons sur le terrain, et puis ils n'ont pas assez confiance en eux.

Est-ce difficile pour les joueurs de trouver du temps pour prendre ces cours ?
Eh bien, d'après mon expérience, non. En fait, j'ai rencontré le professeur David Lavallee il y a quelque temps. Il a étudié la manière dont la préparation de la vie après le football affectait les performances. Il a montré que, dans le pire des cas, elle n'affectait pas du tout les joueurs et que, dans bien des cas, elle améliorait même leurs performances.

Comment aborder les joueurs ?
J'essaie de les encourager à trouver leur propre voie et ce que je leur dis, c'est : allez-y et faites quelque chose. Qu'est-ce que qui peut arriver au pire ? Ça pourrait vous plaire, mais pas obligatoirement. Si c'est le cas, vous laissez ça de côté et vous essayez autre chose. Je pense qu'en commençant plus tôt, on peut mieux se préparer et être en meilleure position une fois qu'on est un joueur plus expérimenté.

Parmi les cours proposés par la PFA Scotland, lequel est le plus populaire ?
Beaucoup de joueurs sont intéressés par le fait d'obtenir leur badge d'entraîneur, parce que c'est une sorte de progression naturelle, à partir du jeu. L'entraînement personnel est quelque chose d'assez populaire. Mais la réalité est qu'il existe des milliers de cours différents dans différents domaines.

“Le plus important, c'est d'en trouver un qui soit spécifique à la personne, parce que chacun est différent”

Comment choisir le bon cours ?
Le plus important, c'est d'en trouver un qui soit spécifique à la personne, parce que chacun est différent. Avant le Covid, je voyais les joueurs directement, on prenait un café et on discutait. On essayait de leur trouver un parcours spécifique. Leur montrer qu'on est là pour eux. Je me soucie des gens et je me soucie effectivement des joueurs, parce que je comprends ce que ressentent les footballeurs ainsi que les difficultés et les obstacles que rencontrent certains.

Et s'il s'avère qu'ils n'ont pas aimé le cours qu'ils ont choisi ?
Une partie de mon rôle consiste à rester en contact avec eux et à continuer à leur demander comment ils vont. Quand un joueur ou une joueuse me dit qu'il n'a pas aimé le cours, je lui dis : « Bon, d'accord, on va voir autre chose. Voyons où tu en es, comment je peux t'accompagner ? Il s'agit en fait de maintenir cet engagement, de poursuivre la discussion et de continuer le soutien. Il faut espérer qu'ils finiront par trouver leur voie, s'ouvrir et décider de faire quelque chose qui préparera leur avenir.

Quels sont justement vos projets d'avenir ?
Nous cherchons toujours à nous développer et j'essaie de trouver des cours dans des domaines différents. Nous avons donc mené un sondage pour connaître les attentes. Nous organisons également ce mois-ci la deuxième édition d'un événement intitulé « My Future Now (Mon avenir maintenant) », dans le cadre duquel nous enseignerons aux apprentis de deuxième année des compétences comme la création d'un CV et les techniques de base d'un entretien.

PFA Scotland: “My Future Now"

Soyons honnêtes, les footballeurs ont une carrière fantastique. Ils prennent leur retraite au milieu ou à la fin de la trentaine, et la plupart des footballeurs écossais ont encore vingt à trente ans de vie active devant eux. C'est là que nous essayons d'aider les joueurs à comprendre que s'ils font quelque chose plus tôt, ils pourront se lancer dans un travail qui leur plaira vraiment une fois arrivés en fin de carrière.


Vous êtes un footballeur professionnel et vous envisagez de commencer à préparer votre vie après le football ? Contactez votre syndicat. Il sera en mesure de vous aider à trouver ce que vous cherchez : études, bourses, cours, qualifications, stages, emplois et bien plus encore. N'attendez pas, agissez dès aujourd'hui !