FIFPRO In Argentina 1 2500

Deux campagnes importantes lancées par la FIFPRO Sudamérica

Éducation et développement Nouvelles
9 mars 2022
FIFPRO In Argentina 1 2500
  • La FIFPRO Sudamérica et l'OEI lancent deux nouvelles initiatives dans la région
  • « Volver a Estudiar» et un nouveau diplôme de directeur sportif créent de nouvelles opportunités pour les joueurs.
  • La coopération est un autre exemple du travail positif effectué en Amérique du Sud.

La FIFPRO Sudamérica et l'OEI (l' Organisation des États ibéro-américains pour l'Éducation, la Science et la Culture  Ciencia y la Cultura) ont officiellement lancé deux initiatives lors d'un événement à Buenos Aires hier (le mardi 8 mars 2022).

Plusieurs anciens joueurs ainsi que des représentants de l'AFA (la Fédération argentine de Football) ont assisté à l'événement organisé dans la capitale argentine. Étaient également présents Jaime Perczyk (ministre de l'Éducation de l'Argen­tine), Pablo Burtovoy (directeur de l'éducation de la FIFPRO) et Mariana Gaitan (joueuse de l'UAI Urquiza).

Ces initiatives, destinées aux footballeurs professionnels, visent à encourager les joueurs à poursuivre leurs études. « Volver a Estudiar », qui se traduit par « le retour aux études », est une campagne dans laquelle des joueurs de différentes sélections nationales vont promouvoir et souligner l'importance des études auprès des joueurs et des jeunes en général. Les joueurs impliqués dans cette campagne sont Nicolas Tagliafico (l’AFC Ajax et la sélection argentine), Gary Medel (le Bologne et la sélection chilienne), Isadora Damasceno Freitas (le Rayo Vallecano et la sélection brésilienne), Fernando Aristeguieta (le Puebla et la sélection vénézuélien) et Ludmila da Silva (l’Atletico de Madrid et la sélection brésilienne).

FIFPRO In Argentina 3 1100
De gauche à droite : Gamadiel Garcia (secrétaire général de la FIFPRO Sudamerica), David Aganzo (président de la FIFPRO), Sergio Marchi, Mariel Romera et Luis Scossa (tous deux de l'OEI), Pablo Burtovoy (directeur de l'éducation de la FIFPRO Sudamerica) et Gustavo Flores (directeur d'Independiente).

La coopération avec l'OEI est un nouvel exemple de l'engagement de la FIFPRO Sudamérica à représenter des joueurs de différents niveaux et origines, et réaf­firme l'une des nombreuses alliances positives que l'organisation entretient dans la région. Ce point de vue a été exprimé par le président de la FIFPRO, David Aganzo, qui était à Buenos Aires pour l'événement.

« Ces initiatives menées par la FIFPRO réaffirment non seulement l'engagement social des joueurs de la région, mais démontrent également une fois de plus l'im­pact du collectif sur des questions essentielles telles que l'éducation », a-t-il dé­claré.

« Espérons qu'il s'agisse de la première étape régionale pour étendre des idées similaires au niveau mondial ».

FIFPRO Sudamerica Law Event
Les participants à l'événement juridique de Buenos Aires, dont : Romina Calcagno, Florencia Confalonieri,Stella Juncos (membre du comité exécutif de la FIFPRO Sudamerica et de la FIFA RDC), Maite Nadal, Natalia Simeone, Florencia Chirico (avocate de la MUFP et membre du comité exécutif de la FIFPRO Sudamerica), Carolina Cristinziano et Alexandra Gomez Bruinewoud (conseillère juridique principale de la FIFPRO)

Mariel Romera, coordinatrice de la coopération et de l'innovation de l'OEI Argen­tine, estime que ce partenariat, surtout dans les deux années qui suivent l'épidé­mie du COVID-19, est fondamental pour faire revenir les joueurs dans l'éducation. Rien qu'en Argentine, avant la pandémie, 15 % des étudiants ne terminaient pas leurs études secondaires et, dans l'environnement du COVID, ce chiffre aura in­variablement augmenté.

S'adressant à la FIFPRO, Romera a déclaré : « Nous avons vu de nombreux jeunes de la région abandonner leurs études, surtout dans le contexte de la pandémie. Nous avons lancé « Volver a Estudiar » avec deux cibles en tête : les jeunes joueurs qui risquent d'abandonner leurs études, et les joueurs qui les ont déjà abandonnées.

La « collaboration avec la FIFPRO Suramérica est essentielle - elle nous donne l'e­sprit d'équipe, et nous rappelle le collectif. Dans un monde où l'individualisme est très présent, il est extrêmement important de se rappeler à quel point nous devons penser en équipe ».

FIFPRO In Argentina 6 1100
La capitaine de l'UAI Urquiza, Mariana Gaitan, fait partie du programme "Volver a Estudiar". À sa droite se trouve Luis Scasso et à sa gauche Sergio Marchi.

Luis Scasso, directeur de l'OEI Argentine, a ajouté : « Avec la pandémie, l'UNESCO estime qu'en Amérique latine, il est question de 1800 milliards d'heures man­quées à l'école. Mais l'éducation n'est pas une possibilité, c'est un droit. Nous voulons que cette campagne soit liée à de nombreuses autres qui font pression pour que nos jeunes terminent leurs études ».

Sergio Marchi, président du syndicat Futbolistas Argentinos Agremiados et président de la FIFPRO Sudamérica, a exprimé son soutien à « Volver a Estudiar ».

Il a déclaré : « Je tiens à féliciter les joueurs qui ont participé à cette campagne. Ces joueurs s'affrontent constamment et sont parfois rivaux dans différentes compétitions, mais à cette occasion, ils se sont réunis pour faire passer un mes­sage très important. Un message pour la société : ils sont ensemble, coopèrent afin de créer un meilleur endroit pour tous. Sans éducation, il n'y a pas d'avenir ».

« Volver a Estudiar » s'accompagne de la création d'un diplôme de di­recteur sportif (« diplomatura »), qui sera gratuit pour tous les footballeurs de la région.

C’est la première fois que les joueurs de la région pourront étudier avec le soutien de l'UNTREF (Universidad Nacional de Tres de Febrero).

« C'est très important », a expliqué Sergio Marchi, « car c'est la clé pour regarder vers l'avenir. Les directeurs sportifs deviendront très bientôt une composante essen­tielle de chaque club et, pour la première fois, nous donnerons aux joueurs la possibilité d'obtenir une meilleure éducation et une plus grande chance de réus­sir ».