Jackson Irvine - new

Jackson Irvine : Nous devons parler des droits des personnes LGBTQIA+

#ShineALight L'histoire du joueur

Partager cette citation

Fermer
Jackson Irvine - new
Jackson Irvine
#ShineALight

Jackson Irvine

#ShineALight: Le milieu de terrain australien Jackson Irvine parle avec conviction de la promotion des droits des LGBTQI+ dans le football et demande que des messages clairs sur l'inclusivité sortent de la Coupe du monde au Qatar.

J'aimerais vous parler d'un sujet qui me tient vraiment à cœur. J'ai de la famille et des amis qui font partie de la communauté LGBTQI+ – un groupe de personnes qui, pendant longtemps, a fait l'objet d'une marginalisation et d'une discrimination à grande échelle. Je veux parler en leur nom.

Soyons clairs : l'homophobie dans le football est toujours un problème. Le sport et le football en général sont confrontés à de nombreux problèmes, et je pense que toute sorte d'atmosphère masculine toxique, que le football connaît malheureusement parfois, ne permet pas aux personnes de la communauté gay de se sentir bienvenues et de faire partie du jeu.

Cela doit changer – et cela doit changer maintenant.

En tant que joueurs, nous avons un rôle important à endosser. L'éducation et la mise à disposition d'informations pour les acteurs du football vont jouer un rôle très important, tout comme notre prise de parole.

C'est une chose que j'ai dû faire à certaines occasions au cours de ma carrière, lorsque j'ai entendu des propos homophobes. Ce qui est positif, c'est que j'ai trouvé la réponse généralement réceptive. Parfois, les gens ont des croyances qui sont totalement ancrées et qu'il est difficile de changer au cours d'une brève discussion. Mais même dans ce cas, lorsqu'ils se rendent compte que la majorité d'entre eux soutiennent la communauté gay, cela leur montre clairement que leur façon de parler n'est pas acceptable.

Je pense que les joueurs ont beaucoup plus conscience du fait que le langage et les mots qui étaient auparavant utilisés sans intention d'être haineux sont inacceptables et dépassés. C'est un énorme changement que j'ai noté ces dernières années.

Qu'est-ce qui se cache derrière ce changement ? Eh bien, l'éducation et l'information sont devenues plus accessibles. Nous commençons à voir des joueurs faire leur « coming out » et recevoir des réactions de soutien inconditionnelles de la part de la communauté du football. Il a été clairement établi que les propos homophobes ne sont pas les bienvenus dans cet espace.

Des gens comme Josh Cavallo ont fait plus dans ce sens que toute autre personne.

Pour les jeunes joueurs, voir un professionnel faire son « coming out », faire preuve d'une telle ouverture et recevoir un tel soutien de la part de la communauté du football dans le monde entier est plus éloquent que n'importe quelle action. Cela permet aux jeunes de voir que le football laisse une place à tout le monde. C'est un grand pas en avant et j'espère voir davantage de joueurs suffisamment confiants pour être eux-mêmes et parler ouvertement de leur sexualité.

Pour cela, il est extrêmement important que les joueurs continuent à s'exprimer et à utiliser leur voix pour le bien de tous, mais pour ce faire, nous devons nous sentir à l'aise et soutenus. Les organisations de football commencent à soutenir les joueurs dans ce que nous voulons défendre maintenant. Regardez la Premier League avec le mouvement Black Lives Matter. Il a bien montré aux joueurs qu'ils ont notre soutien lorsque nous voulons nous exprimer sur une question qui nous tient vraiment à cœur.

Jackson Irvine Shine A Light 2 (1)
Jackson Irvine Shinealight 4
Jackson Irvine Shine A Light 5

Je fais partie de la PFA Australia, et nous avons récemment organisé la Pride Cup, qui est une plateforme en Australie pour les personnes LGBTQI+. Nous sommes allés dans des clubs pour mettre en place des réseaux de soutien pour les équipes et les joueurs, créant ainsi des espaces sûrs afin que les athlètes de tous les sports puissent s'impliquer et s'exprimer ouvertement.

Je suis reconnaissante de faire partie d'une communauté qui soutient ouvertement les questions qui me tiennent à cœur. C'est formidable de voir que les joueurs et les organisations du football s'alignent sur ce que vous voulez faire et sur la façon dont vous voulez vous exprimer. D'un point de vue individuel, cela me donne plus confiance pour parler.

Mais en vérité, je pense que l'action collective est toujours plus puissante que l'action individuelle. J'espère que nous en verrons davantage à mesure que plus de joueurs deviendront actifs dans ces domaines. La solidarité est la voie à suivre et le football – grâce aux instances dirigeantes et aux organisations – peut contribuer à la faire progresser sur le long terme. L'action collective peut provenir de la pression exercée par les individus pour mettre le sport sur cette voie.

J'espère voir cette action collective lors de la Coupe du monde. Lorsque vous jouez sur la plus grande scène dans le plus grand tournoi de ce sport, cela permet à chaque joueur et footballeur en tant que collectif de s'exprimer sur des questions importantes. Ces quelques mois constituent un bref créneau unique où l'attention est portée sur nous.

“Il ne s'agit pas de politique ou de religion, mais bien de droits humains.”

C'est une occasion à ne pas manquer car, pour le moment, il y a un manque de clarté et le sentiment que la communauté LGBTQI+ ne sera pas la bienvenue à ce tournoi mondial. Il ne s'agit pas de politique ou de religion, mais bien de droits humains. Soutenir les droits humains ne consiste pas à faire une déclaration politique. Si les joueurs sont ouverts lorsqu'il s'agit de soutenir cela ouvertement, vous pouvez faire avancer les choses de manière considérable. Ce que nous devons voir maintenant, ce sont des gestes vraiment clairs de la part des instances dirigeantes et des organisations pour montrer que cette Coupe du monde est pour tout le monde.

Car justement, la Coupe du monde est vraiment pour tout le monde. Je me souviens >être allé en Allemagne en 2006, et c'était tout simplement incroyable. J'avais 13 ans et j'ai vécu le tournoi du point de vue d'un fan. Honnêtement, c'était comme un festival.

Un souvenir qui me revient vraiment à l'esprit est celui d'avoir joué sur ce terrain de football à cinq dans l'un des espaces supporters. J'étais là avec quelques-uns de mes cousins, qui étaient venus d'Écosse. Nous avons constitué une équipe et joué contre des gens de partout. Personne ne pouvait se parler, mais tout le monde comprenait le langage commun du football. Je ne l'oublierai jamais.

J'adorerais voir cela lors de cette Coupe du monde également : des fans du monde entier qui apprécient le jeu, quelle que soit leur origine ethnique ou leur sexualité. Le football est parfois considéré comme une plateforme. Lorsque vous voyez des footballeurs et des sportifs soutenir ouvertement certaines questions, je pense que cela peut se répercuter sur la société dans son ensemble. Le sport a une façon assez unique d'influencer sur ce point. C'est une responsabilité que nous pouvons assumer en essayant de contribuer au développement et au soutien de l'éducation de ces communautés tout en essayant de créer cet équilibre d'égalité que nous voulons tant pour la société.