Marcelo Tabarez 6 2500

Marcelo Tabárez : « Parler, ça rend plus fort »

1 juin 2021
Marcelo Tabarez a vaincu un cancer des testicules il y a six ans. Il affirme que le fait de parler à un psychologue l'a aidé à surmonter les moments difficiles.

Marcelo fait partie des quatre joueurs qui collaborent au projet de sensibilisation à la santé mentale de la FIFPRO, Prêt à en parler ? Le joueur uruguayen de 28 ans parle de son combat contre le cancer et partage ses conseils.

« J'ai senti qu’il me fallait de l'aide supplémentaire d'une personne extérieure à mon environnement et cela m'a fait énormément de bien. »

Tout a commencé par un contrôle antidopage en février 2015. Marcelo s'y est rendu et était en fait heureux, car il n'avait jamais subi de contrôle antidopage auparavant et pensait que ce serait une expérience intéressante. Mais il a été contrôlé positif. « Je savais que quelque chose n'allait pas, car il était impossible que je sois contrôlé positif au dopage. »

Marcelo Tabarez 1 1100

Quelque chose clochait en effet. Il est apparu que son test positif était la conséquence d'une tumeur maligne. Il a dû suivre un traitement de quatre mois, notamment une chimiothérapie, pour vaincre un cancer des testicules.

« Au début, je n’étais pas sûr de m’en sortir vivant. Mais après un certain temps, je me suis un peu calmé. Pour autant, je me suis aussi rendu compte que des moments difficiles nous attendaient, moi, ma famille et mes proches. »

Le principal objectif de Marcelo était de revenir sur le terrain en tant que joueur, mais comme il ne savait pas ce qui l'attendait pendant le traitement, il a connu des moments d'anxiété. « Tout était nouveau pour moi et ma famille. Les médecins m'ont donné un pronostic positif, avec 95 % de chances de me rétablir. Mais vous ne pouvez pas vous empêcher de penser aux 5 % de chances que cela ne se produise pas. »

“Je suis allé voir un psychologue et honnêtement, ça m'a beaucoup aidé ”

« Je suis toujours resté positif grâce au soutien que j'ai reçu de ma famille, de mes amis, de mon club et de mes coéquipiers. Mais je me sentais très inquiet. Le traitement de quatre mois m'a semblé interminable. 

Il y a eu des moments difficiles, par exemple lorsque Marcelo a perdu tous ses cheveux. « Je ne reconnaissais pas mon visage. C'était difficile de se lever et de se voir dans le miroir. » Ou les nombreux moments où il a été pris de nausées et de vomissements. Mais heureusement, ils ont dit que ça s'arrêterait au bout de quatre mois et c'est ce qui s'est passé.

« J'avais beaucoup d'autres problèmes, mais le plus difficile à gérer était l'anxiété ».

Marcelo Tabarez 6 1100

Certains médecins lui ont conseillé de chercher une aide supplémentaire « Je suis allé voir un psychologue et honnêtement, ça m'a beaucoup aidé de parler avec quelqu'un en dehors de mon propre cercle. Quelqu'un qui a un autre point de vue et qui me fait voir les choses différemment. J'y suis allé pendant un mois et demi, puis j'ai arrêté d'y aller, car je me sentais assez fort. Ça m'a fait un bien fou. »

Marcelo est revenu sur le terrain et a pu reprendre sa carrière. Il joue actuellement pour l'équipe de deuxième division Villa Teresa. Il conseille aux autres joueurs de parler lorsqu'ils traversent des moments difficiles.

« Si vous avez un problème - cela peut être n'importe quel type de problème avec votre famille, avec votre petite amie, avec vous, je ne sais pas - c'est sûr, parler est la meilleure chose à faire. Quand on n'extériorise pas, on se fait du mal. »

« Je crois que communiquer ou parler de ce que vous avez refoulé vous rend plus fort. Dans les moments difficiles, cela m'a beaucoup aidé. ».