PASP Respect 2500

Les footballeurs de Chypre encouragent les autorités à privilégier les conditions de jeu et la santé

18 septembre 2020
Le syndicat de joueurs PASP a reçu des rapports concernant cinq joueurs qui se sont effondrés sur les terrains de Chypre suite à un coup de chaleur, ainsi que des plaintes relatives à des violations des mesures obligatoires à adopter pour le Covid-19.

Les joueurs de deuxième division et les joueuses de première division ont lancé une campagne #RespectFootballers et ont décidé, la semaine dernière, de ne pas jouer pendant la première minute de leur match.

« Depuis des années, les premiers matchs de chaque saison sont joués dans des conditions inappropriées, » a expliqué Antonis Panagi, joueur du club Omonia Aradippou, lors d'une conférence de presse à laquelle assistaient dix-sept joueurs de deuxième division.

Tous les matchs de deuxième division du samedi sont prévus à 16h30, l'une des heures les plus chaudes de la journée. D'après le code météorologique du ministère du Travail, les matchs du weekend dernier ont été joués sous des températures « extrêmes », alors que le droit du travail interdit les activités professionnelles sous le soleil entre 13 h 00 et 17 h 00.

« La Fédération de football dit que les matchs ne peuvent pas être planifiés plus tard car les clubs ne disposent pas d'installations lumineuses adéquates, » a indiqué Spyros Neofytides, président du PASP. « Il y avait des pauses pour boire, mais les joueurs devaient rester sur le terrain en plein soleil, alors qu’ils devraient être à l'ombre. »

Les joueurs de deuxième division ont joué des matchs sans passer de test Covid-19, même si le protocole sanitaire établi par le gouvernement et la Fédération de football indique qu'il est obligatoire dans toutes les divisions de football.

Les joueurs et joueuses demandent au gouvernement et aux autorités du football de collaborer pour améliorer les installations dans les stades. Dans le football féminin, les joueuses ont expliqué devoir se changer en extérieur. Dans le football masculin, les joueurs affirment que les vestiaires qu'ils utilisent sont insalubres.