Milner Injury HH 2500 2

La FIFPRO exhorta à prendre des mesures de protection pour protéger les joueurs contre une saturation apreès le COVID-19

19 juin 2020
La FIFPRO apprécie les mesures prises pour la reprise du football professionnel concernant les compétitions nationales et continentales. Cependant, nous sommes inquiets que les parties prenantes n'aient jusqu'à présent pas introduit de mesures de protection visant à protéger la santé des joueurs lors de ce qui s'annonce être un calendrier hautement congestionné.

Un important pourcentage des footballeurs de l'élite étaient déjà fatigués par le calendrier des matchs avant même la pandémie de Covid-19, avec un manque de temps de récupération entre les matchs et un repos physique et mental insuffisant entre les saisons. Désormais, depuis la reprise, nous constatons un premier pic de blessures dû à une préparation insuffisante et un planning de matchs congestionné.

Nous comprenons que le fait de récupérer tous les matchs des mois précédents représente un défi. À cause de l'impact du COVID-19, le planning des matchs sera encore plus intense lors des deux prochaines années. La réponse doit être l'adoption de mesures de protection innovantes et appropriées pour la santé des joueurs plutôt que l'érosion des quelques cadres existants. Il est vital que les acteurs concernés protègent les joueurs et leurs permettent de jouer au meilleur de leur forme. Cela ne peut pas attendre l'élaboration du prochain calendrier pour la période post-2024.

Des discussions sur des réformes du calendrier des matchs n'ont jusqu'à présent pas évoqué la responsabilité d'équilibrer les besoins des organisateurs de compétition et ceux des joueurs. Laisser la gestion de la charge de travail des joueurs reposer sur des décisions individuelles déclenchera des conflits avec la reprise des matchs des équipes nationales, une pression excessive délétère pour la santé des joueurs et, au final, une diminution de la qualité des compétitions.

95839 FW At The Limit Social Media Wide Heung Min Son

Plus particulièrement, les mesures de protection les plus urgentes doivent inclure, sans s'y limiter, ce qui suit.

  • En se basant sur des avis médicaux, la FIFPRO a plaidé pour une pause hors-saison de cinq à six semaines. Dans cette situation unique, tout du moins, les périodes de congés minimum convenues contractuellement doivent être respectées pour les prochaines trêves. Dans la plupart des pays, il s'agit d'au moins trois semaines. Ces périodes pourraient être suivies d'une période de reprise de l'entraînement pour éviter les blessures. Il n'est pas acceptable que la modification des calendriers des compétitions entraîne une pression qui conduise à enfreindre ces droits.

  • La FIFPRO a plaidé pour une pause de mi-saison obligatoire de 10 à 14 jours. Cela devient d'autant plus important avec un calendrier des matchs incroyablement congestionné pour de nombreux joueurs au cours des 2 à 3 prochaines années.

  • Des principes de gestion de la charge de travail individuelle doivent être mis en place pour éviter que les joueurs ne jouent des matchs consécutifs sans périodes de récupération appropriées. Des recherches ont démontré une augmentation des taux de blessure en cas de périodes de récupération inférieures à six jours entre les matchs. Cette fréquence de matchs sera la norme lors de la période à venir, une gestion de la charge individuelle doit donc être systématisée.

  • Les protocoles de sécurité, de santé et de conseils sur les déplacements liés au Covid-19 évoluent dans différents pays et continueront d'impacter le football. Des normes claires sont nécessaires pour éviter une pression injustifiée ou que des mesures disciplinaires ne soient prises contre les joueurs qui placent leur santé et celle des membres de leur famille au-dessus de leurs obligations de joueurs.

En parallèle, la FIFPRO est fermement convaincue que les récentes modifications apportées aux règles, comme l'augmentation du nombre de remplacements, doivent être étendues.

Le football démontre une capacité d'innovation au niveau des prises de décisions dans les réformes de compétition, les solutions de diffusion, et à bien d'autres niveaux. Il est désormais temps d'appliquer ceci à la santé des joueurs. Personne ne devrait avoir à mettre sa santé et sa sécurité en jeu pour satisfaire des objectifs sportifs ou commerciaux.