Eric Bailly

Déclaration de la FIFPRO : protocole pour les commotions cérébrales dans le football professionnel

21 juillet 2020
La FIFPRO reste engagée à améliorer le protocole médical du football professionnel afin de mieux protéger les joueurs après une commotion cérébrale, une blessure susceptible d'entraîner des problèmes de santé à long terme, voire même la mort.

Nous saluons les démarchés réalisées par de nombreux acteurs du football plus tôt dans l'année pour répondre à nos inquiétudes. Il est essentiel que les nombreux effets secondaires actuels du covid-19 sur le football professionnel ne fassent pas reculer l'introduction d'un protocole amélioré. Ce protocole doit être convenu par tous les acteurs du football, ce qui inclut les joueurs dont la santé est en jeu.

Nous défendons fermement la position selon laquelle le staff médical doit avoir jusqu'à dix minutes pour prendre la décision de laisser un joueur sur le terrain ou non. Dans la fenêtre de trois minutes dont les membres du staff médical disposent actuellement, ils travaillent souvent sous pression avec des informations limitées et continuent de prendre des décisions précipitées et parfois dangereuses concernant des joueurs ayant subi une possible commotion cérébrale.

Nous recommandons que les acteurs concernés conviennent, dès que possible, de l'introduction de différentes protocoles pilotes dans les compétitions nationales et internationales pour réunir des preuves dans l'optique d'un nouveau protocole global permanent. Ces protocoles pilotes doivent inclure l'utilisation de remplaçants temporaires pendant la période de diagnostic de 10 minutes, et l'utilisation de docteurs indépendants pour aider à assurer que les décisions ne sont pas influencées par des intérêts sportifs.

Voulez-vous en savoir plus?

commotion cérébrale