Arjen Robben Header

Arjen Robben : 5 leçons de ma carrière

19 août 2021
  • L'ailier néerlandais récemment retraité partage quelques conseils de ses 20 ans de carrière de footballeur dans un livre, The Secret Balance of Champions

 

  • L'ancienne star du Bayern Munich et du Real Madrid raconte comment il a appris à ignorer les critiques des fans et à vivre avec le surnom de "L'homme de verre"

 

  • Être footballeur c'était comme être "à l'intérieur d'un tunnel", dit Robben, et il s'est rendu compte qu'il est important de ne pas être consumé par le sport

 

Comment réussir sa carrière dans le football professionnel ?

« Il faut un peu de chance », répond Arjen Robben.

Mais ce n'est pas par hasard que vous passez 20 ans au sommet du football, ou que vous développez une technique caractéristique que tout le monde voit venir mais que personne - pas même les meilleurs défenseurs du monde - ne peut arrêter.

Arjen Robben est passé maître dans son art. Récemment, pour la deuxième et (probablement) dernière fois, l'ailier droit au pied gauche légendaire s'est retiré du football professionnel.

Pendant deux décennies, il a hypnotisé les supporters du FC Groningen, du PSV Eindhoven, de Chelsea, du Real Madrid, du Bayern Munich et de l'équipe nationale néerlandaise.

Juste avant de prendre sa retraite, Arjen a partagé certains de ses conseils pour une carrière réussie dans un ouvrage tout juste publié, The Secret Balance of Champions (L'équilibre secret des champions) (LIEN ICI.)

Vivre le moment présent 

Même si j'avais un rêve (celui de devenir footballeur professionnel), je n'étais pas particulièrement concentré sur ce rêve. J'essayais simplement de me concentrer sur moi-même et de tirer le meilleur parti de chaque match.

J'étais toujours concentré sur le moment présent. Je ne faisais pas de plans et je ne pensais pas à ce que je voulais ; je jouais simplement au football et je voulais m'améliorer, mais je voulais aussi être le meilleur.

Quand on grandit, on se rend compte à un moment donné que ça ne va pas arriver du jour au lendemain, et qu'une carrière dans le football n'est pas pour tout le monde. Il faut de la chance et rares sont ceux qui parviennent à aller loin.

J'ai simplement essayé de faire de mon mieux, et je pense que c’est ça, ma force. C’est le fil conducteur de toute ma carrière et c'est crucial. »

Arjen Robben 2

Croire en soi

En fait, on m'avait surnommé « l'homme de verre » car j'étais - « toujours » - blessé. Je me souviens encore de cette période où j'étais un peu bloqué et incapable de m’y retrouver physiquement. Dès que je me retrouve dans cette situation, je remets tout à plat et je me dis : « Bon, qu'est-ce que je peux encore améliorer ? »

Je vérifie tout : mon alimentation, mes prises de sang, mes scans corporels, et je me pose la question : « En quoi dois-je faire mieux ? » 

Votre esprit commence également à jouer un rôle. Comment gérer une blessure ? Est-ce que ça vous gêne ? Ressentez-vous une anxiété corporelle ? J'ai dû faire face à tout ça tout au long de ma carrière, alors on peut dire - hélas, au fond - que je suis un peu un expert en la matière.

Il n'y a rien de drôle à être surnommé « l'homme de verre », mais j'ai fini par changer d'avis car j'ai alors réalisé que ceux qui m'avaient donné ce surnom ne me comprenaient tout simplement pas.

Je me mettais en colère et je me disais : « L'homme de verre ?! Vous allez voir ce que vous allez voir ! Je suis en forme, je suis fort, mais tout doit être parfait.

Je savais que si tout était parfait, je serais, en quelque sorte, le roi du monde. J'avais le sentiment que tant que j'étais en parfaite forme, je faisais partie des meilleurs mondiaux dans mon domaine et à mon poste, ce qui avait quelque chose de rassurant. »

Prendre soin de son corps

En fin de compte, j'ai tiré différentes leçons de mes blessures. C'est une connaissance que l'on acquiert au fil des ans et qu’il faut chercher en soi. Il faut trouver ceux qui peuvent vous aider.

Il faut [essayer de] faire tout ce qui est en notre pouvoir pour prendre soin de notre corps. Il faut aussi composer avec son corps.

Il arrive que la chance vous sourie et que vous soyez malchanceux. Tout au long de ma carrière, j'ai eu des blessures et des problèmes, mais la seule chose que je peux dire, c'est que j'ai le sentiment d'avoir tout fait pour lui permettre d'être performant [raison pour laquelle je pouvais encore jouer en Eredivisie néerlandaise à 37 ans]. »

Arjen Robben sur la sortie de sa première retraite pour représenter à nouveau le FC Groningen.

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

Apprendre à profiter de la vie

Robben a pris sa retraite en 2019, avant de revenir représenter le FC Groningen, sa ville natale. Pendant cette absence, il a appris à profiter de plus de liberté.

J'ai aimé me consacrer à différentes activités et passer plus de temps avec ma femme et ma famille. Je m'entraînais pour un marathon quatre fois par semaine. Je faisais aussi d'autres sports en parallèle, mais le matin. J'emmenais donc les enfants à l'école, je m'entraînais pendant une heure ou deux et j'avais terminé.

En tant qu'athlète d'élite, vous avez un autre type de concentration. Parfois, ma femme et ma famille disaient en plaisantant « allez, c’est reparti pour un tour », et je reconnais malheureusement que c'est vrai.

Ma femme m'a dit, et je pense qu'elle a raison : « Ce serait bien si tu pouvais continuer comme avant... en mode détendu ». Elle trouvait que j'avais changé au cours de cette année de repos.

Le plus important, à mon avis, c'est de ne pas être uniquement un footballeur, mais aussi un être humain. J'espère que les gens avec lesquels j'ai travaillé me considèrent comme un bon joueur qui a fait preuve de son talent, mais plus encore comme un bon collègue avec lequel ils ont eu plaisir à travailler. »

Rester fidèle à soi-même

En avançant en âge, on peut regarder en arrière et être plus reconnaissant pour tout, surtout maintenant, car j'ai été absent pendant un an. Je pensais avoir mis un terme à ma carrière une fois pour toutes, mais je suis revenu. Je pense que je peux encore mieux réaliser maintenant que le football est vraiment un jeu formidable.

Impossible par ailleurs de contrôler les attentes des autres, qu'il s'agisse de la presse ou des supporters. J'essaie toujours de tirer le meilleur parti des situations et de donner tout ce que j'ai, puis j'attends de voir le résultat. À partir du moment où on y arrive et où on reste fidèle à soi-même, je pense que c'est ce qu'on peut faire de mieux. »

(Ceci est une version éditée de l'interview d'Arjen Robben dans "The Secret Balance of Champions". Cette version a été éditée par Laurie Bell).