Radamel Falcao Vi Images

Le calendrier du football est de plus en plus chargé, réduisant le temps de repos des joueurs et mettant leur santé en péril.

16 juillet 2019
Notre rapport - À la limite - examine ce problème

Nous avons sélectionné 16 joueurs d'Europe, d'Asie, des Amériques et d'Afrique qui jouent pour leur club et leur équipe nationale. Nous avons découvert que certains jouaient près de 80 matchs et voyageaient sur plus de 100 000 kilomètres. Notre rapport, À la limite, a conduit la FIFPRO a émettre quelques recommandations et lancer un débat public à l'échelle mondiale.

Download report here at-the-limit.pdf, 15 MB

À la limite se concentre sur les joueurs qui jouent pour leur club et leur pays dans plusieurs compétitions, et s'appuie sur une enquête récente effectuée auprès de plus de 500 joueurs majeurs concernant leur calendrier de matchs.

Quelques faits remarquables sur certains des plus grands joueurs du monde ont été révélés : 

  • Heung-Min Son (Tottenham Hotspur & Corée du Sud) a joué 78 matches et voyagé plus de 110 000 kilomètres pour représenter son équipe national
  • Lasse Schӧne (Ajax & Danemark) a eu moins de deux semaines de vacances entre la Coupe du Monde 2018 et le début de l'entraînement de présaison avec son club
ATL 01 LS 01

“Mon corps n'avait jamais le temps de récupérer. J'étais à court d'énergie.”

— de Lasse Schӧne (Ajax & Danemark)
  • Ivan Rakitic (Barcelone & Croatie) a joué près des trois-quarts de ses 68 matchs sans avoir cinq les jours de repos recommandés entre les matchs pour une forme optimale et éviter les blessures
  • Sadio Mané (Liverpool & Sénégal) a joué 70 matches et voyagé sur 100 000 kilomètres pour représenter son équipe nationale, sans pouvoir bénéficier d'une pause de mi-saison
  • Alisson Becker (Liverpool & Brésil) a joué 72 matches et voyagé 80 000 kilomètres pour représenter son équipe nationale, sans bénéficier d'une pause de mi-saison
ATL 01 AB 01 (1)

“Nous n'avons pas assez de vacances. Sadio Mané n'a eu qu'une semaine. Nous avons besoin d'un changement de mentalité, pas seulement de la part d'une organisation ou d'un comité, mais de tout le monde.”

— de Alisson Becker (Liverpool & Brésil)

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

La science de la récupération

La FIFPRO a mesuré la charge de travail des joueurs par rapport à ce que nous dit la science médicale en matière de santé et de capacités de performance (*). Le résultat donne un certain nombre de recommandations, dont :

  • l'introduction de pauses de 4 semaines obligatoires en fin de saison, et de pauses de 2 semaines obligatoires à mi-saison
  • une limitation du nombre de fois par saison où les joueurs doivent enchaîner des matchs de compétition avec moins de cinq jours de récupération
  • envisager d'imposer un nombre maximum de matchs annuels pour chaque joueur afin de protéger sa santé et ses performances
  • le développement d'un système d'alerte précoce pour surveiller la charge de matchs des joueurs et permettre une meilleure planification ultérieure

“46% des footballeurs qui ont 50 matchs ou plus disent qu'ils jouent trop.”

— de Enquête auprès des joueurs FIFPRO, 2018

**Le taux de blessures musculaires dans le football professionnel est plus élevé lors des matchs joués à 5 jours d'intervalle ou moins selon une étude prospective de 14 ans ayant observé plus de 130 000 matchs (Hakan Bengtsson, Jan Ekstrand, Markus Walden, Martin Hagglund de la Linkoping University, 2017)

Jouer de trop nombreux matchs a un impact négatif sur la disponibilité et les performances du joueur (Jan Ekstrand de la Linkoping University, 2013)

Les équipes de football de l'élite qui n'observent pas de trêve hivernale perdent en moyenne 303 jours de disponibilité des joueurs de plus par saison que les autres équipes pour cause de blessures selon une comparaison effectuée entre 35 équipes européennes professionnelles (Jan Ekstrand, Armin Spreco, Michael Davison de la Linkoping University, l'Aspetar Orthopaedic and Sports Medicine Hospital de Doha et le Isokinetic Medical Group de Londres, 2018)

Voulez-vous en savoir plus?

Industrie