Sam Kerr of Australia celebrates after scoring a goal during the women's International friendly soccer match between Australia and Chile in Sydney, Australia, 09 November 2019.

The Next Step : un rapport de la PFA cherche à protéger l'essor du football féminin en Australie

24 novembre 2020
L'association Professional Footballers Australia (PFA) a récemment publié un rapport intitulé « Professional Women's Football: The Next Step » afin de proposer des solutions aux difficultés que rencontre le football féminin en Australie. La PFA cherche à augmenter le nombre de joueurs qui deviennent professionnels, à encourager les clubs à adopter une vision à long terme des investissements et à maintenir un équilibre compétitif dans la W-League. L'un des principaux objectifs est d'attirer et de retenir les meilleurs talents mondiaux dans le contexte de l'essor des clubs de football féminin en Europe. Comme pour le rapport de la FIFPRO Raising Our Game, The Next Step (La prochaine étape) offre une vision du football professionnel féminin.

Kathryn Gill, co-directrice générale de la PFA, s'est entretenue avec la FIFPRO au sujet du rapport.

Pourquoi avez-vous décidé de publier le rapport The Next Step ?

Kathryn Gill – Nous essayons de renforcer le professionnalisme et d'améliorer les conventions collectives dans le football australien. Ce document permet dans son ensemble de jeter une lumière stratégique sur le travail de la PFA tout en conduisant à des plans d'action au niveau de la fédération et des clubs.

Le rapport Raising Our Game de la FIFPRO préconise une conception innovante et attrayante des compétitions, des normes de travail générales et des CCT qui seraient très bénéfiques pour le football féminin. C'est exactement ce que fait le rapport The Next Step dans un contexte national : apporter des informations pour élaborer une stratégie et assurer le développement continu du football féminin en Australie.

Nous avons mené les recherches nécessaires et publié nos recommandations afin de susciter les bonnes discussions avec la Fédération australienne de football (FFA) et les clubs. The Next Step est un document de réflexion destiné à servir de catalyseur pour l'action et le changement au sein de la W-League, et dont le but est de renforcer la voie d'accès à notre équipe nationale, les Matildas.

“Nous voulons faire de la W-League la première ligue professionnelle féminine du monde”

— de Kathryn Gill, co-directrice générale de la PFA

Quels sont les objectifs de la PFA pour la W-league ?

Kathryn Gill – Avec le développement de la W-League, un lien organique s'est créé avec la NWSL. Les saisons ont été alignées, ce qui permet aux joueurs de participer aux compétitions tout au long de l'année à la fois aux États-Unis et en Australie. Nous voulons faire de la W-League la première ligue professionnelle féminine du monde. Afin de concurrencer les clubs européens, nous devons accroître notre capacité financière et créer un environnement professionnel sûr avec des conventions collectives solides qui protègent les joueurs. C'est notre principal objectif. Nous voulons également faire de la W-League une rampe de lancement pour les joueurs, avec la possibilité de conclure des accords lucratifs avec des clubs européens.

De quel statut bénéficient les Matildas en Australie ?

Kathryn Gill – De nombreuses études prouvent que la popularité des Matildas a récemment grimpé en flèche. Un sondage les a récemment placées comme l'équipe nationale australienne ayant le lien émotionnel le plus fort avec la population de notre État-continent. Depuis la création de notre première CCT en 2015, la PFA a fait pression pour accroître le professionnalisme et les investissements dans le sport féminin. La FFA a réagi positivement, et des joueuses qui se sentaient peut-être délaissées auparavant ont assisté à un revirement. Cela nous donne de l'espoir pour l'avenir.

EMILY GIELNIK of Melbourne Victory kicks for goal and scores in round 3 of the W-League competition between Melbourne City and Melbourne Victory during the 2018 season at AAMI Park, Melbourne, Australia. The Westfield W-League is Australia's national women's semi-professional soccer league.
Emily Gielnik de Melbourne Victory

Comment le coronavirus a-t-il affecté le football australien ?

Kathryn Gill – Malheureusement, la pandémie entraîné une réduction des revenus et des sponsors dans les ligues masculine et féminine. Les principales recettes des ligues professionnelles proviennent des droits de diffusion et des droits de nomination.

Jusqu'à présent, la FFA a géré les investissements dans la ligue. Mais pour la saison prochaine, les clubs auront la responsabilité de se réunir et de trouver de nouveaux revenus centralisés pour les ligues masculine et féminine. Ce processus a été accéléré par la Covid-19, car la principale source de revenus de la Ligue, l'accord de diffusion, prend fin en juin 2021, suite à un raccourcissement de deux années.

La pandémie a également eu un impact significatif sur nos joueurs, un grand nombre d'entre eux faisant état d'une plus grande incertitude quant à leur carrière et leur avenir en tant que footballeurs professionnels, ainsi que d'un niveau d'anxiété accru.

Téléchargez la version complète de "Professional Women’s Football: The Next Step” (ANGLAIS) womens-football-next-step_version-2.pdf, 4 MB

Voulez-vous en savoir plus?

Industrie