ANP 400343537

Le rapport « Shaping Our Future » demande un nouveau contrat social pour le football

16 mars 2021
La FIFPRO lance aujourd'hui le rapport « Shaping Our Future » sur le football professionnel masculin. Ce document se penche sur les flux de revenus mondiaux et les conditions de travail des joueurs qui permettront de parvenir à stabiliser et à renforcer ce sport.

Basé sur les données d'un échantillon de 79 pays, le rapport combine les données économiques du KPMG Football Benchmark avec les informations sur les conditions d'emploi des footballeurs professionnels de la FIFPRO. Ce format novateur montre que les marchés où il existe un contrat social équitable – à savoir dans lequel les droits personnels, civils, économiques et les droits des travailleurs sont forts – ces derniers peuvent s'attendre à alimenter une économie du football plus avancée.

Le rapport « Shaping Our Future » indique clairement que les environnements de jeu des pays dotés d'une bonne gouvernance, d'une représentation des parties prenantes efficace et de conventions collectives saines avec les syndicats de joueurs, permettent non seulement de meilleures conditions d'emploi pour les footballeurs, mais aussi une stabilité accrue du marché et un développement au long cours.

Cliquez pour télécharger 'Shaping Our Future' (en anglais)

ANP 402553554

À l'heure où des changements systémiques et la crise sanitaire mondiale ont un impact sur les compétitions, le rapport place la vie professionnelle des footballeurs professionnels au cœur du débat sur le développement du sport, et adopte une approche fondée sur des preuves pour recommander les mesures les plus importantes à prendre pour la prochaine décennie. Le rapport « Shaping Our Future » répartit les 79 marchés du football en six groupes, allant des cinq ligues les plus avancées du monde (Angleterre, France, Allemagne, Italie et Espagne), celles dotées d'un « degré de stabilité élevé », jusqu'aux 23 qui font face à des « difficultés importantes en matière de développement ».

Parmi les principales conclusions :

• Moins d'un tiers des pays disposent d'un système national du football qui fonctionne bien et qui offre des conditions d'emploi stables
• L'absence de normes fondamentales en matière d'emploi dans de nombreux pays crée une instabilité inutile et entrave le développement
• Plusieurs marchés avec des flux de revenus plus faibles (par exemple, les Pays-Bas) offrent plus de stabilité et de meilleures conditions pour les joueurs que les grandes économies du football (comme la Turquie)
• Plus de 70 % des 79 pays analysés ont un budget moyen pour les clubs inférieur à 10 millions d'euros
• 30 des 79 marchés nationaux du football ont des revenus annuels de diffusion inférieurs à 5 millions de dollars
• Il manque des systèmes de protection financière nationaux et internationaux pour garantir les salaires des joueurs

Ce rapport « Shaping Our Future » formule une série de recommandations pour répondre à ces problèmes et à d'autres, afin de renforcer les fondements du football par une approche efficace, innovante et consolidée.

Parmi les principales recommandations :

Stabilité et protection : mécanismes globaux de protection des salaires
Croissance durable : investissement dans les carrières et les conditions des joueurs
Emploi et innovation : nouveaux modèles de compétitions à tous les niveaux de jeu
Voix du joueur et Militantisme du joueur : conventions collectives et accès à la justice

ANP 412799608

Jonas Baer-Hoffmann, secrétaire général de la FIFPRO a déclaré : « En cette période d'incertitude extraordinaire, il est crucial de revoir et de renforcer les fondements du football professionnel pour la prochaine génération. Nous sommes au milieu d'une nouvelle vague de développement industriel et sociétal, mais la culture et la gouvernance de notre sport restent bloquées dans le passé. Il est temps de passer un nouveau « contrat social » et de s'engager à traiter les joueurs, hommes, femmes, sur tous les continents, avec dignité et respect.

« Shaping Our Future » montre ce qui doit changer pour garantir l'avenir du football, et souligne que les footballeurs doivent être au cœur de ce processus. Leur voix est essentielle pour assurer la durabilité et la transparence. Les joueurs font du football le sport dans le monde ayant le plus fort impact. Ils sont à l'origine de la performance et du loisir, ils connectent les gens et créent des communautés.

« Le rapport montre que la plupart d'entre eux ne disposent pas d'une plateforme stable pour construire une carrière et contribuer à un jeu prospère. Nous devons nous attaquer à ce problème de toute urgence. Les joueurs doivent avoir leur mot à dire sur les questions qui touchent leurs conditions de travail et occuper la place qui leur revient dans les structures décisionnelles. Une culture proactive des conventions collectives et des modèles de représentation inclusifs ouvrira la voie vers un avenir solide et durable ».

“Les joueurs doivent avoir leur mot à dire sur les questions qui touchent leurs conditions de travail et occuper la place qui leur revient dans les structures décisionnelles”

— de Jonas Baer-Hoffmann, Secrétaire Général de la FIFPRO

Voulez-vous en savoir plus?

Industrie