ANP 425728985

SHAPING OUR FUTURE: CROISSANCE DURABLE

23 mars 2021
Le 2ème objectif du rapport Shaping our Future (Donnons forme à notre avenir) de la FIFPRO 2021 - une croissance durable - vise à continuer à créer un impact économique et social toujours plus important grâce à ce jeu plébiscité dans le monde entier.
Goal Link2
Goal Link3
Goal Link4
Goal Link1

Trouvez l'objectif 1 ici: la stabilité du secteur

Ce 2ème objectif du rapport [LIEN], fondé sur une analyse des données du secteur au cours de la dernière décennie, souligne que ce sont souvent les footballeurs eux-mêmes qui sont à l'origine des performances et du divertissement, qui relient les individus et créent des communautés. Un écosystème plus durable est toutefois indispensable à leur réussite.

Goal 2
2ème objectif de Shaping our Future : Croissance durable

1   Les joueurs font le jeu

Ce sont les joueurs qui font le jeu. Sans leur passion, leurs compétences et leur volonté, le football n'existerait pas sous sa forme actuelle de sport d'équipe le plus populaire et le plus influent au monde. Le football professionnel est un secteur qui, contrairement à beaucoup d'autres, dépend des meilleures performances de ses travailleurs. Comme les joueurs constituent la principale ressource pour la réussite sportive d'un club de football, il n'est pas surprenant que les dépenses centrales soient donc axées sur le joueur pour atteindre l'objectif principal du club - l'excellence sportive. Le principal obstacle au développement durable du football mondial réside toutefois dans la capacité de ce secteur à transformer les possibilités d'emploi en dehors des principaux marchés et des compétitions de haut niveau en emplois stables et décents pour les joueurs de l'ensemble de la pyramide du football professionnel.

 

2   Revenus des clubs

Le marché mondial du travail du football et ses marchés nationaux génèrent un petit nombre de sources de revenus, notamment les revenus des jours de match, les revenus commerciaux et de sponsoring, et les bénéfices de la diffusion. Chaque marché du football, chaque club dépendra d’une certaine manière d'une ou de plusieurs de ces sources de revenus. En outre, les clubs s'appuient sur un système macroéconomique souvent complexe pour redistribuer les revenus, et bénéficient de divers modèles de partage des revenus ainsi que de mécanismes de solidarité et de redistribution dédiés.

“MÊME SUR LES MARCHÉS BIEN ÉTABLIS, LES JOUEURS SONT TOUJOURS VICTIMES D'ABUS ET DE VIOLATIONS SYSTÉMATIQUES DE LEURS DROITS”

Même les revenus économiques de certains des marchés les plus reconnus suscitent des inquiétudes, car les joueurs sont toujours victimes d'abus et de violations systématiques de leurs droits, y compris de leurs conditions d'emploi contractuelles. Les marchés très en vue qui tolèrent de mauvaises pratiques dans leur écosystème alimentent des inquiétudes légitimes quant à la durabilité du jeu, ainsi qu'à la mise en œuvre de pratiques commerciales saines dans le secteur du football professionnel.

Si les revenus des clubs ne sont pas le seul facteur à prendre en compte lorsqu'il s'agit des conditions d'emploi, les deux sont étroitement liés. Le fait que 30 marchés de football différents sur les 79 marchés de cet échantillon n'aient pas pu générer plus de 5 millions d'euros de contrats de diffusion montre à quel point de nombreux marchés sont précaires et combien il est important de renforcer les dispositifs de politique de stabilisation macroéconomique.

“PRÈS DE 40 % DES MARCHÉS ONT DES ACCORDS DE DIFFUSION D'UNE VALEUR INFÉRIEURE À 5 MILLIONS D'EUROS”

3   Investissements dans l'avenir du travail

Il faut pour cela un programme axé sur les joueurs pour l'avenir du travail, qui renforce le contrat social, comme indiqué dans le premier objectif [LIEN], et qui place les joueurs et leur travail au centre de la stratégie économique et sociale du secteur du football. Cet agenda se fonde sur trois axes de travail qui, combinés, favoriseront la croissance, l'équité et la durabilité :

  1. investir davantage dans les carrières et les conditions de travail des joueurs,
  2. investir davantage dans les institutions du travail et du jeu, et
  3. investir davantage dans des emplois décents et stables dans le secteur du football.

 

4   Garantie d’une part équitable

Dans ce contexte, la FIFPRO défend les droits de ses membres et leurs efforts collectifs pour offrir de meilleures conditions d'emploi aux joueurs sur les marchés nationaux du football et pour négocier collectivement une rémunération juste et équitable pour leur travail qui favorise la stabilité de l'ensemble du secteur du football.

 

À suivre : 3ème objectif – Emploi et Innovation

Cliquez sur l’illustration ci-après pour en savoir plus sur le 3ème objectif : Emploi et Innovation.

Goal Link3
Cliquez sur l’illustration pour découvrir le 3ème objectif

Voulez-vous en savoir plus?

Industrie