Kompany Pic

« Nous voulons que les joueurs puissent parler, sans répercussions »

30 janvier 2020
Les membres du nouveau Conseil mondial des joueurs de la FIFPRO ont fait part de leur volonté d'amplifier la voix des footballeurs professionnels.

Le conseil fournira une plateforme aux joueurs qui redoutent de parler publiquement des problèmes liés au football comme le racisme et l'inégalité des sexes par peur que cela ne les isole et porte préjudice à leur carrière.

« Nous voulons que les joueurs puissent parler de leurs problèmes, sans redouter des répercussions, » a expliqué Asante, qui joue à Chelsea. « C'est super d'avoir un moyen ouvert et transparent de partager nos expériences. »

Asante Pic
Anita Asante et Gabriela Garton

Garton a évoqué son expérience de joueuse à River Plate et en Argentine qui démontre la nécessité d'atteindre meilleurs standards dans le football féminin.

Arrivée en bonne condition du soccer universitaire américain, elle a vu des joueuses de l'équipe nationale d'Argentine avec des bourses de 6 $ par jour dans des tenues pas à leur taille et avec des vieilles chaussures raccommodées.

« Nous, les joueurs, nous ne parlons pas assez en tant que groupe, » a affirmé Kompany. « Je suis heureux de faire partie de ce conseil. En faisant avancer le football, nous faisons quelque chose de vraiment nécessaire.

« Lorsqu'on est seul et qu'on parle, on se met dans une position très difficile. On peut être plongé dans l'oubli en l'espace d'une seule fenêtre de transfert, par son club » a-t-il ajouté.

“Si nous nous unissons et nous avons FIFPRO derrière nous, nous pouvons parler fort en tant que joueurs”

— de Vincent Kompany

Kompany a annoncé vouloir que la FIFPRO et le GPC aident à briser le « plafond de verre » qui existe pour les minorités ethniques dans les salles de conférence du monde du football.

Kompany veut que la FIFPRO et le GPC s'attaquent, avec les autorités du football, à la charge de matchs trop importante des joueurs, qui voit certains joueurs d'équipe nationale participer à près de 80 matchs par an.

Les footballeurs sont utilisés « jusqu'à ce qu'ils craquent » a-t-il affirmé.

Jodie Pic 2
Jodie Taylor

Taylor, attaquante du Reign FC et de l'Angleterre, a joué dans des clubs de six pays en l'espace de ses 14 ans de carrière, et elle s'est toujours retrouvée à courir après des conditions satisfaisantes, même en tant que joueuse clé de l'équipe nationale.

« C'est génial d'être au Conseil mondial des joueurs, entourée par un groupe de gens passionnés qui veulent vraiment faire avancer les choses » pour le football masculin et féminin, a expliqué Taylor.

Le Conseil mondial des joueurs se réunira au moins deux fois par an et, en tant que partie intégrante de la FIFPRO, sera en contact continu avec le personnel de la FIFPRO pendant l'année pour travailler sur les initiatives et problèmes majeurs.