Germany Bulgaria4

Une décision favorable concernant le football féminin en Bulgarie

6 octobre 2021

La FIFA a publié une décision sur le statut des joueuses de la plus haute ligue bulgare, rejetant les arguments des clubs selon lesquels les joueuses du pays ne peuvent pas être considérées comme professionnelles.

La Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA (CRL FIFA) a donné raison à Beth Curzon contre le club FC Pirin Blagoevgrad. Cette joueuse était représentée par le syndicat anglais, la PFA. La FIFPRO ayant suivi l'affaire, se félicite de la décision.

Le contrat de Curzon ayant été résilié prématurément sans juste cause, elle a demandé à la CRL de la FIFA de lui accorder les salaires impayés et une indemnité pour rupture de contrat. Le contrat - qui était à durée indéterminée et déguisé en « monitrice de sport » - comportait une période d'essai de six mois. Il a été résilié par le club au bout de moins de deux mois.

L'un des arguments du club dans cette affaire était que le « système du football » bulgare n'autorise pas les contrats professionnels pour les joueuses et que, par conséquent, aucun contrat ne pouvait être signé avec une joueuse.

La CRL de la FIFA a clairement indiqué dans son jugement que la définition de la FIFA d'un joueur professionnel (selon l'art. 2 par. 2 du RSTJ de la FIFA) s'applique tant au sport masculin que féminin, et que toute règle éventuelle de l'Union bulgare de football stipulant le contraire violerait le principe de l'égalité de traitement et ne devait pas être reconnue.

Ainsi, Curzon a été considérée comme ayant un contrat professionnel contraignant, et le club a été condamné à lui verser une indemnité pour rupture de contrat.

Voulez-vous en savoir plus?

Droits