Moussa Marega HH 2500

Déclaration : Moussa Marega et le racisme dans le football professionnel

17 février 2020
Les abus racistes envers Moussa Marega, le joueur du FC Porto, mettent encore sur le devant de la scène l'incapacité actuelle à protéger les footballeurs professionnels contre la discrimination et la diffamation raciale.

Les organisateurs des compétitions de football, les employeurs et les gouvernements ont le devoir de prendre soin des joueurs exposés à de la discrimination sur le terrain, leur lieu de travail. Le nombre important d'affaires récentes de discrimination montre que le protocole antiraciste général qui existe dans le football est insuffisamment appliqué et qu'il n'atteint pas ses objectifs.

Les sanctions appliquées par les organisations sportives n'ont eu aucun effet significatif et l'application de la loi dans de nombreux pays n'a pas pu apporter les réponses appropriées pour traduire en justice les auteurs de ces crimes, qu'ils aient été perpétrés en ligne ou dans les stades.

Puisque l'application de mesures visant à protéger les footballeurs professionnels est déficiente, la FIFPRO soutient totalement les joueurs et les équipes qui décident de quitter le terrain et elle apportera de l'aide à ces joueurs de n'importe quelle manière nécessaire.

Nous nous préoccupons vivement du bien-être des joueurs qui subissent ce type de discrimination blessante. Comme les joueurs, nous devons faire notre part en soutenant nos collègues, en agissant avec solidarité vis à vis d'eux et en soutenant leurs choix et leurs actions à la suite de ces abus à leur encontre.

La protection des joueurs requiert un certain leadership de la part de toutes les organisations à l'intérieur et en dehors du football. Le football a besoin d'une approche unie et progressive. Cela n'inclut pas seulement des mesures plus efficaces, mais aussi des réflexions plus profondes comme une représentation diversifiée dans les organes décisionnels.

 

Photo : Hollandse Hoogte

En savoir plus sur

l’inclusion