"Parfois, la meilleure chose à faire est de parler à quelqu'un"

Aucune exclusion ne doit être tolérée dans le football en fonction de la race, la religion ou de la sexualité. La FIFPRO soutient donc les initiatives qui encouragent chacun à être soi-même, sans craindre ni la discrimination, ni les préjugés.

La FIFPRO est devenue un partenaire de Heroes of Football, une initiative née en 2017 pour encourager le coming out des footballeurs homosexuels soutenue par des joueurs d'élite, dont Ruud van Nistelrooy et Dries Mertens. Cette initiative repose sur cet énoncé de mission :

Je m'engage à faire du football un lieu accueillant et inclusif pour tous. Je m'engage pour ma part à veiller à ce que chacun soit traité avec équité, respecté et apprécié sur le terrain et ailleurs.

Quelques joueurs seulement ont fait leur coming out dans le football, il est donc toujours très difficile pour les joueurs homosexuels d'évoquer leur sexualité.

Nous encourageons donc les joueurs à rechercher une assistance auprès d'organisations aussi respectées que la fondation John Blankenstein pour des conseils.

Parfois, le mieux c'est de parler à quelqu'un, si l'on en croit Arnold Smit, ancien gardien de but néerlandais.

Arnold Smit : Coming out d'un gardien de but

Arnold Smit était gardien de but pour FC Volendam après avoir fait partie de l'académie de l’Ajax. Il a caché son homosexualité durant des années à l'équipe du club, à ses coéquipiers et même à ses parents. Lorsqu'il a appris le suicide de John Fashanu, footballeur ouvertement homosexuel à l'époque, en 1997, Smit a ressenti le besoin de se tourner vers quelqu'un pour un soutien.

« Je suis allé voir un des membres du comité directeur de mon club », raconte-t-il. « Et je lui ai dit, et que se passerait-il si l'un de notre équipe était gay, lui aussi ? » Eh bien, m'a-t-il dit « ce joueur se cacherait ou quitterait le football ». Smit avait donc recherché de l'aide en vain. Il en a été lui-même profondément déprimé, et a bien failli se suicider lui aussi, mais a réussi à s'en sortir.

Arnold Smit 1650

Révélation publique

Après avoir quitté le football, il a raconté à ses parents qu'il était gay, et trouvé un emploi dans une agence qui fournissait une assistance juridique. Des années plus tard, en regardant un match de football à la télévision néerlandaise, alors que les commentateurs plaisantaient sur les joueurs gays, il s'est décidé à faire son coming out publiquement.

“Ça fait tellement de bien de dire à quelqu'un qu’on est gay... C'est un secret tellement lourd qu'il finit par vous dévorer”

— de Arnold Smit

J'avais imaginé des choses terribles, raconte Smit, mais il ne s'est rien passé. En fait, j'ai été contacté par plusieurs joueurs, ils ont été soulagés de savoir qu'ils n'étaient pas les seuls.

Le fait d'être gay est toujours tabou dans bien des clubs, et c'est ce que nous devons changer. L'attitude change, mais c'est très lent.

NEC Regenboogband