Josh Cavallo 1

Josh Cavallo : mon coming-out a été une expérience incroyable

23 décembre 2021
  • Il y a huit semaines, Josh Cavallo est devenu le premier joueur gay ouvertement déclaré du football masculin de haut niveau
  • Depuis son annonce, l’Australien de 22 ans a découvert un nouveau souffle de vie, ayant été inondé de réactions positives de la part des fans et des médias
  • Le milieu de terrain d’Adelaide United a décidé d’utiliser son nouveau statut pour être le modèle qu’il avait toujours recherché pour grandir, participant à transformer le football en un environnement accueillant pour tous 

La saison dernière, j’ai remporté le trophée du meilleur jeune joueur de l’année d’Adelaide, l’une des plus grandes réalisations de ma carrière jusqu’à présent, et je suis rentré chez moi en pleurant jusqu’à tomber de sommeil. J’aurais dû fêter ça avec ma famille et mes coéquipiers, mais je me sentais paralysé, car j’avais accepté cette récompense en étant quelqu’un d’autre, la personne que je prétendais être.

C’est à ce moment-là que j’ai décidé qu’il était temps de changer, qu’il était temps d’être honnête sur ma véritable personne, et que les gens l’acceptent ou non, je devais révéler mon homosexualité.

Je l’ai dit à mes deux entraîneurs, Carl Veart et Ross Aloisi, et ils ont été très compréhensifs et véritablement heureux pour moi. Un poids qui pesait depuis si longtemps sur mes épaules venait de disparaitre. Deux personnes du monde du football seulement savaient que j’étais gay et je me sentais déjà si libre et relâché sur le terrain, comme si je pouvais vraiment commencer à jouer, en étant enfin moi-même.

Ce contenu a été caché parce que les cookies n'ont pas été acceptés. Cliquez ici de reconsidérer.

L’annoncer à mes coéquipiers a été vraiment une grande étape, et je jure que je pouvais sentir mon cœur bondir à travers ma poitrine tandis que je marchais vers la salle de réunion d’équipe. J’étais tellement nerveux, mais aussi particulièrement déterminé à laisser l’ancien Josh derrière moi, dans cette pièce, pour devenir le nouveau Josh qui allait pouvoir démarrer sa nouvelle vie de footballeur gay. En l’occurrence, je n’avais rien à craindre. Mes coéquipiers furent surpris, mais tellement contents de mon choix qui allait me permettre de sentir à nouveau bien dans ma peau. Ils m’ont serré dans leurs bras, parlé un peu, puis la conversation s’est de nouveau tournée vers le football, rien n’avait changé.

Pendant tout ce temps, les situations sociales m’avaient angoissées. Et si quelqu’un me demandait avec qui je sortais ? Comment pouvais-je être sûr qu’ils ne le découvrent pas ? J’ai réalisé que cela n’était pas nécessaire, car les joueurs d’Adelaide United, ma deuxième famille, voulaient seulement le meilleur pour moi, sur et en dehors du terrain. Armé de ce nouveau savoir, je suis sorti de cette pièce avec le plus grand des sourires, prêt à affronter le monde.

Lorsque l’heure est venue d’appuyer sur le bouton pour valider mon annonce publique, j’avais l’impression d’avoir déjà gagné. Je m’entrainais déjà mieux que jamais, je pouvais me concentrer sur le jeu sans redouter des pensées malvenues comme le fait de devoir mentir à tout le monde autour de moi, et j’étais plus heureux que je ne l’avais jamais été dans ma vie, et rien n’allait plus pouvoir changer cela.

Ce fut pourtant le cas, de la meilleure façon possible. Tant de personnes m’ont contacté, pour me soutenir, pour me dire que je les avais inspirées et, mieux encore, que je leur avais donné assez de confiance pour annoncer leur propre homosexualité. L’une des choses les plus difficiles en tant que footballeur gay était qu’il n’y avait personne sur qui se basait. J’aimais le football, mais il n’y avait personne qui me représentait dans l’industrie, personne dont je pouvais m’inspirer, et personne pour m’assurer que je pouvais à la fois être gay et footballeur. C’était vraiment très douloureux, de penser que ces deux parties de moi pourraient peut-être ne jamais parvenir à coexister.

Cavallo 4

Maintenant, je suis cette personne pour tout le monde. J’ai des fans d’équipes adverses qui m’applaudissent, qui me demandent des conseils, qui prennent des photos avec moi, et je me sens ravi de pouvoir être un modèle, pas seulement pour les fans d’Adeilade United, mais pour tout le monde. C’est incroyable de savoir que j’aide déjà tant de gens en étant simplement moi-même, j’aurais juste aimé faire ça plus tôt.

J’ai été contacté par d’autres joueurs, des fans, des parents et des grands-parents de jeunes joueurs qui luttent avec cette partie d’eux-mêmes, cherchant des conseils sur la prochaine étape à accomplir, mais pour être honnête, c’est un profond voyage intérieur avec de nombreuses étapes différentes que chaque personne doit franchir à son rythme. J’espère qu’un jour, dans un futur proche, nous vivrons dans un monde où les personnes n’auront plus à révéler leur homosexualité, où elles n’auront plus à mentir sur une partie d’eux-mêmes un seul instant, mais jusqu’à ce que ce jour vienne, je suis là pour les aider.

Mon expérience a été tellement incroyable, ça ne fait que quelques mois et je me suis déjà transformé en cette personne pétillante et énergique que je reconnais difficilement, mais je veux être cette personne, jouer au football en étant cette personne, pour le reste de ma vie.

Si ce sont les changements que j’ai observés en si peu de temps, je peux seulement imaginer ce que la communauté du monde du football peut accomplir en l’espace de cinq ans. Alors, portez les brassards couleur arc-en-ciel, brodez le logo LGBTIQ+ sur vos maillots, et faites savoir à tout le monde, footballeurs, fans, homos ou hétéros, qu’ils n’ont rien à craindre et qu’ils sont les bienvenus tels qu’ils sont.

Cela changera leur vie.