HH 401776139

"« Nous quitterons le terrain en cas d'insultes raciales »"

22 novembre 2019
Les joueurs des Pays-Bas quitteront ensemble le terrain s'ils sont confrontés à des insultes raciales durant un match.

C'est par cet avertissement que le conseil des joueurs du syndicat des footballeurs professionnels néerlandais VVCS a réagi au récent incident de dimanche qui a vu le joueur d'Excelsior Ahmad Mendes Moreira subir des injures raciales pendant un match de championnat au FC Den Bosch. L'arbitre a temporairement suspendu la rencontre et sorti les joueurs du terrain après avoir observé à quel point le joueur était affecté par les insultes.

Les joueurs néerlandais demandent désormais une réaction similaire, en phase avec la procédure à trois temps de la FIFA (voir ci-dessous), de la part de tous les arbitres lors de tous les matchs aux Pays-Bas.
Si un arbitre ne suspend pas le match, même alors que le capitaine le demande, le conseil des joueurs a annoncé que les équipes quitteraient ensemble le terrain par solidarité pour les victimes d'injures racistes.

Les joueurs veulent aussi des interdictions de stade pour les fans abusifs et des sanctions plus fortes pour les clubs qui sont coupables de ne pas créer un environnement de travail suffisamment sécuritaire.

“Le racisme nous concerne tous et le fardeau de prendre position ne devrait pas reposer sur les épaules de ceux qui sont déjà dénigrés”

— de Secrétaire général de la FIFPRO, Jonas Baer-Hoffmann

« Nous félicitons et soutenons totalement la position de solidarité des joueurs vis à vis de leurs collègues et coéquipiers, » a déclaré le Secrétaire général de la FIFPRO, Jonas Baer-Hoffmann.

« Le racisme nous concerne tous et le fardeau de prendre position ne devrait pas reposer sur les épaules de ceux qui sont déjà dénigrés. »

« Il est décourageant qu'il faille prendre une mesure si sévère pour faire changer cet état d'esprit dans le football et répondre au racisme plus rigoureusement durant les rencontres. Cet appel à une action collective est un signe important et ensemble, avec nos syndicats nationaux, nous soutiendrons pleinement les équipes qui décident de participer à cette protestation. »


La procédure en trois temps de la FIFA permet aux arbitres, en cas d'incidents discriminatoires sérieux dans le stade, de :

  1. décider d'arrêter le match (suivi par une annonce dans le stade avec les explications nécessaires et une demande à ce que l'incident discriminatoire cesse) ;
  2. suspendre le match en renvoyant les équipes aux vestiaires pendant une période appropriée (suivi par une annonce dans le stade avec les explications nécessaires et une demande à ce que l'incident discriminatoire cesse) ;
  3. abandonner le match (suivi par une annonce dans le stade avec les explications nécessaires et une demande de quitter le stade en respectant les instructions du personnel de sécurité).