Stelios Tsoukanis

Un nouveau fonds vient en aide à un joueur grec à qui il manque 29 000 euros

11 mai 2021
Grâce au Fonds de la FIFA pour les Joueurs de Football, Stelios Tsoukanis aura enfin quelques économies après six ans de carrière professionnelle.

La FIFA et la FIFPRO ont annoncé hier que 1 005 joueurs bénéficieraint de la première tranche du fonds qui vise à aider les joueurs à recevoir une partie de leurs salaires impayés lorsque leur club disparaît, par exemple suite à une faillite.

Plus de 100 clubs ont fermé leurs portes dans le monde au cours des cinq années qui ont précédé février 2020, date à laquelle le fonds a été annoncé. Beaucoup d'entre eux étaient des clubs grecs, laissant Tsoukanis, et plus de 250 autres joueurs de la ligue nationale, sans le sou.

Tsoukanis et ses coéquipiers du club de Super League grecque Niki Volos étaient dans le vestiaire avant un match de coupe lorsque le président est entré.

Normalement, le président devait payer l'arbitre et les assistants du match avec l'argent des billets du jour, mais seuls 20 fans étaient venus assister au match en raison d'un boycott des supporters.

Le président a déclaré alors aux joueurs que si le boycott se poursuivait, le club vieux de 50 ans fermerait ses portes.

FFFP Approved Applications
Les joueurs de Grèce ont présenté plus de demandes de salaires impayés que ceux de tout autre pays.

« Au début, nous ne l'avons pas cru », a déclaré Tsoukanis. « Mais plus tard, il nous a dit de prendre nos affaires et de ne pas revenir. C'était fini ».

Quelques semaines plus tard, il a signé un contrat de six mois pour jouer dans un autre club de Super League, OFI. Mais avant qu'il ne puisse jouer un match, le club s'est effondré à cause de ses dettes.

 « J'ai perdu mon argent, je n'avais pas un euro à moi », a déclaré Tsoukanis. « J'ai dû rentrer chez moi et rester avec ma famille. J'avais 24 ans et je suis resté 8 mois sans jouer ».

Il a gagné des procès contre les deux clubs à la Chambre nationale de résolution des litiges, mais comme les deux clubs ont été dissous, il n'a pas pu obtenir son argent, soit environ 29 000 euros.

« Cela peut paraître peu pour un footballeur, mais pour moi, ce n'est pas rien », a déclaré M. Tsoukanis. « Avant tout ça, j'avais joué comme professionnel pendant six ans, et je n'avais pas vraiment d'économies ».

Maintenant, grâce au fonds, Tsoukanis et nombre de ses anciens coéquipiers recevront au moins une partie de l'argent qui leur est dû.

Après le versement initial de 5 millions de dollars du fonds annoncé hier, d'autres subventions couvriront les saisons suivantes.

La FIFPRO fait pression pour obtenir davantage de fonds de protection salariale de ce type au niveau national et continental. L'absence de protection des salaires est l'un des thèmes du rapport Shaping Our Future de la FIFPRO. 

Après la fermeture de ses clubs en Super League, Tsoukanis a continué à jouer en deuxième division grecque, à travailler comme plombier et à étudier le management sportif.

Il envisage de revenir au football dans un poste de gestion et de contribuer rendre ce sport plus durable.

Voulez-vous en savoir plus?

Fond FIFA pour les joueurs