Stoponlineabuse Website (1)

#STOP ONLINE ABUSE : BOYCOTT UNI SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

29 avril 2021
Pour souligner que les entreprises de réseaux sociaux, les régulateurs et les gouvernements doivent faire plus pour éradiquer les violences discriminatoires en ligne perpétrées à l'encontre des joueurs et des autres utilisateurs de leurs plateformes, ainsi que pour mettre en évidence que la lutte contre la discrimination dans le football doit être accélérée de toute urgence, la FIFPRO se joindra aux joueurs, aux autres syndicats et à un grand nombre d'autres organisations afin de boycotter les réseaux sociaux de 15h00 BST le vendredi 30 avril au lundi 3 mai 23h59 BST.

Cette action a été lancée par diverses organisations telles que des ligues, des clubs et des associations caritatives au Royaume-Uni,notamment les fédérations anglaise et écossaise de football et les syndicats de joueurs respectifs de leurs pays (la PFA et la PFA Scotland), la Premier League, l'EPL, la FA Women's Super League, le FA Women's Championship, Women In Football et Kick it Out. Adidas et Budweiser, le sponsor de l'équipe d'Angleterre, se joindront également à l'initiative en cessant toute publicité sur leurs plateformes.

Stoponlineabuse Website

Bien entendu, le boycott à lui seul ne mettra pas fin aux messages de haine permanents et réguliers que les footballeurs et d'autres utilisateurs continuent de recevoir sur les réseaux. Mais, il s'agit d'une protestation pacifique et forte, dans cette lutte continue, qui mettra davantage en évidence la responsabilité des plateformes de réseaux sociaux s'agissant de la lutte contre les violences en ligne.

“Les joueurs en ont assez”

Jonas Baer-Hoffmann, Secrétaire général de la FIFPRO, a déclaré : « Avant la Covid-19, les violences discriminatoires à l'encontre des joueurs sur le terrain étaient monnaie courante dans les stades d'Europe et d'ailleurs. Il semble qu'au moment où les stades et le monde entier ont commencé à se confiner, une vague croissante de violences et de discours haineux soit née sur les plateformes de réseaux sociaux.  Les joueurs en ont assez. Ces plateformes tirent des revenus substantiels grâce à la présence de joueurs et d'autres artistes. Cela implique une responsabilité non seulement envers nos membres mais aussi la nécessité de faire des réseaux un espace sûr pour tous les utilisateurs ».

« Nous resterons silencieux aux côtés de nos membres au cours de cette protestation, mais ce n'est là qu'une partie des mesures qui sont en cours pour enfin s'attaquer au racisme dans le football, que ce soit en ligne, dans les stades ou celui propre aux structures sportives, avec toute l'attention et la gravité dont ce phénomène a besoin depuis longtemps ».

Voulez-vous en savoir plus?

Communauté