Linos Chalwe And Kapsa Players 2 2500

Le syndicat zambien rejoint la FIFPRO en protégeant les joueurs et les préparant à la vie après le football

17 février 2021
Dix ans après que l'ancien attaquant de l'équipe nationale de Zambie Linos Chalwe ait décidé de fonder un syndicat de joueurs, la FIFPRO accueille officiellement le Footballers and Allied Workers Union of Zambia (FAWUZ) en tant que nouveau membre le 1er janvier 2021.

« J'ai remarqué que les joueurs n'étaient pas traités comme des travailleurs, et il fallait que cela change, » a expliqué Chalwe à la FIFPRO. Il a réuni des informations grâce aux syndicats de joueurs du Botswana, d'Afrique du Sud et du Zimbabwe et a convaincu le gouvernement que les footballeurs professionnels de Zambie méritaient aussi d'avoir un organisme représentatif officiel.

« Presque tous les secteurs de l'emploi disposent d'un organisme représentatif. Les enseignants ont le syndicat des enseignants ; les comptables ont le syndicat des comptables et les mineurs ont le syndicat des mineurs. Pourquoi les footballeurs professionnels n'en auraient-ils pas un ? » a déclaré Chalwe.

En février 2016, le FAWUZ a été officiellement enregistré. « J'étais très fier d'arriver à ce stade. »

L'ancienne légende du football Kalusha Bwalya, alors président de l'association de football, avait apporté son aide. « Il nous a officiellement recommandé au ministère du Travail. Sans lui, tout aurait été très difficile pour nous. »

Fawuz And National Team 2 1100
FAWUZ avec l'équipe nationale masculine de Zambie

« Ce fut un défi d'expliquer aux clubs et associations de football que nous ne sommes pas leurs adversaires, mais que nous sommes là pour développer le football. Je leur ai dit qu'un footballeur heureux est un artiste, » a expliqué Chalwe, qui a aussi joué en Belgique, au Botswana, en Malaisie, en Afrique du Sud et en Tunisie.

En tant que secrétaire général, Chalwe est l'élément moteur derrière les activités du syndicat avec, entre autres, les (anciens) joueurs de l'équipe nationale comme Sandras Kumwenda, Noel Mwandila, Numba Mumba, Sashi Chalwe Emmanuel Mayuka et Lubambo Musonda. Ils ont convaincu plus de 800 joueurs de rejoindre leur organisation. « Nous avons promis de veiller sur eux. Avant le FAWUZ, les joueurs rencontraient de nombreux problèmes et ne pouvaient jamais se faire justice, puisqu'ils étaient seuls. »

Le FAWUZ a continué en améliorant les conditions de travail. « Des non paiements et résiliations unilatérales de contrat survenaient constamment. Les joueurs étaient tout simplement éjectés des clubs. Ces pratiques ont été réduites, » a expliqué Chalwe.

Linos Chalwe And Kapsa Players 1100
Linos Chalwe avec joueurs de Napsa Stars

Le FAWUZ souhaite aussi préparer les joueurs à la vie après le football en organisant un enseignement et des bourses pour les joueurs, un programme financier d'alphabétisation et un fonds de pension. « Les footballeurs de Zambie prennent leur retraite entre 30 et 35 ans en moyenne, ce qui veut dire qu'ils sont encore jeunes. Ils peuvent continuer d'être des citoyens productifs et n'ont pas à prendre leur retraite comme personnes démunies, » a déclaré Chalwe.

« Un grand nombre d'entre eux manquent d'éducation et ont des difficultés à obtenir un nouvel emploi après leur carrière. Nous voulons leur enseigner des compétences en leur offrant des cours de mécanique, d'agriculture et de menuiserie. »

Développer le football féminin et organiser les joueuses fait aussi partie de la liste. « Le football féminin a été inexploité. L'équipe nationale va aux Jeux olympiques de Tokyo, mais elle n'est pas professionnelle. Les joueuses ne sont pas payées. Elles reçoivent seulement des allocations. Nous devons accroître leur reconnaissance, autant que celle des hommes. »

Fawuz Zambia Women 1100
Fawuz avec l'équipe nationale féminine de Zambie