See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Philippe Piat, le président de la FIFPro, a célébré les retrouvailles avec Zahir Belounis, l'un de ses membres retrouvés, dans les locaux du syndicat des joueurs français à Paris. Il en a profité pour commenter la libération de Belounis, et la situation du Qatar comme nation du football.

Piat s'est prêté à une interview vidéo après une conférence de presse très suivie et émouvante organisée par la FIFPro au siège du syndicat des joueurs français, dont il est également le président. À l'occasion de cette conférence de presse, Piat était entouré de deux joueurs, Zahir Belounis et Abdeslam Ouaddou, qui se sont retrouvés tous deux dans un long conflit avec les clubs qatari et les autorités du football avant de pouvoir quitter le pays.

Piat a clairement insisté devant les médias sur le fait que les droits des joueurs doivent être respectés dans tous les pays du monde, y compris le Qatar.

« Le Qatar a tout intérêt à se rapprocher des droits des citoyens, des droits privés et des droits de l'homme. La situation risque sinon de se détériorer. Je pense qu'ils ont compris qu'il fallait quelque part changer de direction », annonce Piat entre autres au cours de cette interview vidéo.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour obtenir l'interview complète avec Philippe Piat, président de la FIFPro (avec les sous-titres anglais/espagnols).

Cliquez sur l'image ci-dessous pour obtenir le texte de la conférence de presse avec Belounis et la FIFPro (en français)