See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Comme elle l'a fait en 2013 dans la quasi totalité de ses pays membres sur le continent, la Division Afrique a organisé un séminaire de formation sur le Système de développement et de responsabilité des membres de la FIFPro à l'intention du personnel du Synafoc, le syndicat camerounais.

Deux jours durant, Stéphane Burchkalter et Stéphane Saint-Raymond, respectivement secrétaire général et directeur de la Communication de la Division Afrique, ont animé le séminaire autour des trois thèmes choisis pour l'année 2013 : l'organisation d'une campagne d'adhésion, la mise en place d'un service pour les joueurs (un stage et des matches amicaux pour les joueurs sans contrat), l'organisation d'une soirée de gala autour de la remise de Trophées annuels...

Il est intéressant de savoir comment ce séminaire a été ressenti par les salariés du Synafoc qui, quotidiennement, travaillent à la défense des droits et des intérêts des footballeurs qui jouent au Cameroun...

« Pour nous, c'était vraiment nécessaire et important. Je pense que la mise en pratique des nombreuses informations reçues pendant ces deux jours nous permettra d'être plus performants dans nos différentes activités », s'est ainsi félicité Parfait Ngounou, le responsable du service des adhésions au Synafoc.

Même son de cloche chez Daniel Bassega : « Je suis satisfait de la qualité et de la richesse des travaux. Cette formation va bonifier le personnel et les élus du Synafoc », commente le responsable du département Juridique, avant de poursuivre : « Au niveau des standards de la FIFPro, on peut dire que le Synafoc est désormais à la page. Le document mis à notre disposition par la FIFPro (le MDAS, Ndlr), c'est un peu comme du prêt à consommer. Nous allons continuer à nous l'approprier et à l'appliquer en tenant compte, bien évidemment, de nos spécificités. »

Si l'on s'en tient aux propos de Daniel Bassega, le Synafoc peut désormais aborder l'avenir avec beaucoup plus d'assurance et de confiance. Un avis que semble partager David Mayebi, le Président du Synafoc, comme il le précisa dans son discours de clôture : »

C'est donc sur cette note de satisfaction et d'espoirs que les travaux se sont achevés.

« Partout où nous sommes passés, cette année, commente Stéphane Burchkalter, les commentaires ont été les mêmes, ce qui nous encourage, comme nous l'avions prévu au demeurant, à renouveler l'expérience chaque année, autour de thèmes différents. Différents certes, mais nous poursuivrons le même but : la professionnalisation des associations ou syndicats en rapport avec les demandes de la FIFPro. »

« Au-delà des thèmes abordés, ces réunions nous permettent de rencontrer l'ensemble du personnel de nos membres et d'échanger avec eux sur tous les sujets possibles. C'est fortement enrichissant... »