See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Le syndicat des footballeurs du Botswana (FUB) a élu comme président un ancien attaquant de l'équipe nationale, Onalethata Tshekiso.

Il remplace son président-fondateur, Mmoni States Segopolo, qui ne s'est pas représenté à ce mandat dans la mesure où il voulait du sang neuf à la présidence du syndicat qu'il a présidé pendant sept ans. Ancien joueur lui-même de l'équipe nationale, Segopolo a déclaré : « Je ne quitte pas le syndicat. J'ai acquis assez d'expérience pour lui servir autrement ».

Avant de quitter ses fonctions, Segopolo a affirmé à la nouvelle direction du FUB : « Nous nous sommes fait suffisamment d’ennemis dans le football avec la mise en place de cette structure. Nous ne pouvons pas nous permettre de reculer. Nous ne pouvons pas rater l'occasion de prendre toute la place qui nous revient dans le jeu aujourd'hui. »

Dans son discours d'intronisation, le nouveau président Tshekiso n'a pas manqué de faire savoir aux joueurs que plus forts ils seraient, plus le syndicat serait respecté.

« Nous devons tout d'abord nous prendre très au sérieux en tant que joueurs », a ajouté Tshekiso. « Nous devons faire preuve d'une très grande responsabilité dans toutes nos actions. En acceptant cette responsabilité, je voudrais que vous acceptiez les luttes et les défis que le syndicat devra relever tout au long du chemin. »

Parmi les principaux défis à relever par le FUB, citons les arriérés de salaires (selon le Rapport mondial sur l'emploi de la FIFPro 2016, 41 % des joueurs n'ont pas reçu leur salaire à temps ces deux dernières saisons) ainsi que le manque d'assistance financière ou médicale pour les joueurs en convalescence à la suite de blessures (50 % des joueurs ont déclaré être insatisfaits de l'assistance médicale).

Le secrétaire général, Kgosana Masaseng, a fait part de l'exaspération des joueurs face à ces problèmes de paiement. « On sait que sur les 16 équipes en Premier League, 6 joueurs seulement ont été payés à temps, pour le salaire convenu. »

Depuis sa nomination, Tshekiso a rencontré l'Association de football du Botswana (BFA), et a été informé qu'avant même la nouvelle saison au mois d'août, des questions importantes seraient traitées, y compris la mise en place d'une chambre de résolution des litiges, l'adoption d'un contrat standard pour les joueurs, ainsi que la mise en œuvre d'une nouvelle réglementation pour les intermédiaires.

 

Photo : le nouveau président Onalethata Tshekiso (à gauche) et l'ex-président Mmoni Segopolo (à droite).