See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Le syndicat de footballeurs du Botswana (FUB) a signé un accord international visant à intégrer entièrement les femmes dans le sport.

À l'occasion du dernier congrès du FUB, le président sortant, Mmono Segopolo, a signé la Déclaration de Brighton Plus Helsinki 2014 sur les femmes et le sport, qui vise à « développer une culture sportive habilitant et mettant en valeur l'implication des femmes dans le sport et l'activité physique sous tous ses aspects ». Au total, 472 organisations dans le monde ont officiellement avalisé cette déclaration.

Segopolo a expliqué les conséquences de la signature du FUB : « En tant qu'organisation, nous allons élaborer des politiques et des programmes et concevoir des structures permettant d’augmenter le nombre de femmes coaches, conseillères, décideuses, cadres, administratrices et du personnel sportif à tous les niveaux. »

Le syndicat a admis parmi ses membres des footballeuses depuis plus d'un an. La ligue de football féminin du Botswana a souvent joué sur les terrains des écoles primaires et a été suspendue en février dernier en raison de difficultés financières.

À l'occasion du congrès du FUB, la secrétaire générale du Groupe international de travail sur les femmes et le sport, Game Mothibi, a encouragé le syndicat à promouvoir les droits des femmes et l'engagement des jeunes filles dans le sport dans le cadre d'une contribution à la vie publique, au développement de la communauté et à l'édification de nations saines.

Elle espère que le syndicat permettra de veiller à ce que toutes les femmes et jeunes filles aient l'opportunité de participer aux activités sportives dans un environnement sûr et favorable.